Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

naviguer pour sortir la tête de l'eau

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
knownow
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 10:51    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau Répondre en citant

Bonjour à tous,
ça fait des années que je tourne le propos dans tous les sens, et je me dis que c'est ici l'endroit le plus pertinent pour le déposer. Je suis bipolaire, j'étais dans l'enseignement, et là, j'ai enfin consenti à me mettre en arrêt maladie depuis septembre. Le comité médical a statué ce 6 juillet, et j'attends le verdict. en principe je suis arrêtée jusqu'en novembre 2017.
Et là, je viens juste de voir en vitrine la vidéo 'soigner les troubles psychiques par le surf'. Je le pense depuis toujours, j'ai 53 ans, et j'ai toujours habité au bord de mer. Je sais la proximité du liquide amniotique universel m'a sauvée de ma propre mère toxique pour moi.
J'ai une 2ème casquette, je suis titulaire d'un BE voile, avec lequel j'ai encadré en villages vacances ou en tant que chef de bord sur habitable(c'est à dire skipper en escadre). Je terminais l'année scolaire sur les rotules par mon métier d'instit, j'enquillais le lendemain de la fin de l'année scolaire sur mes saisons nautiques, et là, à l'instant où je posais le pied sur l'eau, je revivais. vent, mer, liberté, _soleil aussi, pas toujours_et wouffff! ma voile intérieure toute froissée par mon enfermement en cage crayeuse se redéployait à chaque fois, et rechargeait mes batteries pour supporter l'année scolaire qui repointait son museau à la fin de l'été. Si je n'avais pas été contrainte et forcée par mes dettes dues à ma pathologie, je n'en aurais peut être pas fait autant. Mais vous qui me lisez savez quelle énergie nous sommes cap' de déployer. ne parlons pas du retour à terre 'compliqué' , ce n'est pas le thème de mon post..
Donc, dans ce qui motive ma démarche auprès de vous, c'est que là, je voudrais trouver des bipotes qui aient envie de plancher sur le sujet: naviguer contre la dépression. Mais pas que la voile. le stand'up paddle aussi. ça, c'est accessible au plus grand nombre.
Actuellement, l'ARS lance ses appels à projets , et entre autres , il y a une thématique sur les personnes en situation de handicap psychique. la clôture des dossiers a lieu de 15 juillet, c'est donc trop tard pour cette année, mais il faut s'y atteler pour 2017. Mais il y a d'autres sources sur lesquelles nous pouvons nous appuyer: le sport sur ordonnance, qui n'est pas sans rappeler la vidéo diffusée sur la page d'accueil .
http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20151030.OBS8612/a-biarritz-le-surf-su…
https://www.google.fr/search?q=loi du 19 juillet 2015 prescription de sport….
Moi, je suis en arrêt maladie actuellement, je ne peux donc pas exercer en tant que skipper rémunéré actuellement, mais j'ai passé un capitaine 200 qui me permettra de l'être une fois mon statut clarifié. et rien ne m'empêche de l'être à titre bénévole.
Enfin, il y a aussi L’Agirc et l’Arrco qui ont financé 2 associations pour l’emploi des personnes en situation de handicap psychique.
Bref, moi je suis en Corse actuellement, j'y ai migré de ma Bretagne Nord trop humide et surtout de ma famille qui me plombe, parce que je sens la Corse comme une terre thérapeutique depuis 25 ans que j'y viens en saison nautique.
Bon, parmi nous il y a des compétences de tous types. Parmi nous il y a des gens qui ne seront pas en phase down(ami si tu tombes, un ami sort de l'ombre à ta place) et qui peuvent relayer l'action en cas d'indisponibilité.
Je lance un appel à ceux qui entendent ce que je veux entreprendre . Seule, je ne suis rien. je suis convaincue qu'il y a du gâchis d'intelligences parce que la constance n'est pas dans nos composantes apparentes et notre société ne nous considère pas fiables. mais nous qui savons, nous savons que notre ténacité est là, elle est juste à occultations. Quand bien même elle serait à éclats(pour ceux qui ne sont pas marins, c'est un terme de balisage: les feux/phares à occultations, à éclats, isophase, à scintillements avec périodes ne sont pas sans rappeler nos alternances d'ombre et de lumière), l'éclat peut être génial et c'est tellement dommage de ne pas lui donner une chance de se réaliser. Il y a des fulgurances formidables, comme des diesels nécessaires pour tenir la route et la marée.
Voilà. je sais qu'il n'y a pas de possibilité de messages privés, c'est un choix , mais peut être certains vont-ils penser à une façon de communiquer qui nous permette de créer cet outil pour mutualiser les idées dans un premier temps, puis pour construire les fondations de l'association. Bien à vous..
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 10:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
knownow
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Sam 9 Juil 2016 - 09:52    Sujet du message: j'insiste...voile contre la marée noire intérieure Répondre en citant

Bonjour à vous
qu'est ce qui fait que cette question ne rencontre pas d'écho? est ce que parce que vous ne vous sentez pas concernés? est ce que parce que ce projet vous semble inadéquat? juste une question, pour ceux et celles qui auront la gentillesse de me répondre: est ce que l'idée du nautisme, particulièrement la croisière pour faire diversion aux phases dépressives vous semble pertinente?
Ici, nous allons plancher sur le sujet avec une amie bipolaire également, qui travaille dans le milieu institutionnel, mais j'ai besoin d'avis de personnes concernées.
Donc, merci à celles et ceux qui voudront bien l'exprimer... bien cordialement
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Sam 9 Juil 2016 - 11:29    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau Répondre en citant

Bonjour Knownow,

Je comprends ta frustration de ne pas avoir de réponse à ton message mais cela ne veut pas dire qu'on ne l'a pas lu. Ton projet est intéressant mais je pense qu'il est à développer au niveau local. Ici, nous venons des 4 coins de la France, et même parfois du monde, je ne vois pas bien comment une personne vivant par exemple en région parisienne ou dans le Massif central pourrait être concernée par un projet au bord de l'eau.
Il y a bien des bipotes qui vivent dans ta région mais ils ne sont pas forcément sur le forum actuellement et même s'ils y sont, ils ne sont pas nécessairement intéressés par ton projet.
On pourrait penser qu'internet permet de contacter un grand nombre de gens mais j'ai l'impression que c'est un leurre. Ton idée étant très spécifique et limitée géographiquement, une recherche de soutiens dans ton entourage est plus pertinent.


Par rapport à ton projet, je n'ai pas très bien compris sa finalité. Une association sportive entièrement gérée par des personnes bipolaires pour des personnes bipolaires, je suis sceptique. Vouloir prouver que nous sommes fiables est une belle idée mais dans la réalité, tu sais bien que nous sommes fragiles et pas forcément fiables à 100%. Je doute qu'un club puisse tourner correctement sans au moins quelques personnes non bipolaires.
Ensuite, je suis contre l'idée du communautarisme. Il faudrait au contraire œuvrer à faire entrer les personnes handicapées (quelque soit le handicap) dans les clubs existants en améliorer la prise en charge d'un public à besoins spécifiques. La mixité handicapés-valides permet de faire évoluer les mentalités, on ne progresse pas en évoluant chacun dans son coin.

Peut-être que je n'ai pas du tout compris ton projet et que tu prévois un partenariat avec des associations locales existantes. Encore une fois, c'est une belle idée mais peut-être utopique. Une personne relayant une autre en cas de rechute, c'est bien mais dans la réalité, ce n'est pas si simple. Un couple de deux bipolaires, c'est compliqué; une famille de bipolaires vivant sous le même toit, encore plus périlleux, alors une association de bipolaires... bonjour la tempête !
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 837

MessagePosté le: Sam 9 Juil 2016 - 13:30    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau Répondre en citant

Salut,

La thérapie par les sports nautiques peut être une piste, comme toute activité permettant de s'évader de sa situation. C'est le cas du sport en général, mais aussi de l'art thérapie, ou autre...

Pour envisager cette idée, il faudrait réfléchir en effet à une association à un niveau local, qui ensuite pourrait intégrer des personnes souffrant de maladie psychique. Mais le forum n'a pas vocation à cela, c'est un lieu dechange entre personnes souffrant de bipolarité : ce n'est pas ici qu'il sera possible d'organiser ce type d'association.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
knownow
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Sam 9 Juil 2016 - 15:29    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau Répondre en citant

merci de vos réponses.
Oui, je ne suis pas seule ici , je veux dire géographiquement , à le penser. Je voulais juste envoyer un message pour savoir si cette idée rencontre un écho sur un radar. Je suis bipolaire, et c'est bien pour cette raison que je me suis inscrite sur ce site il y a 2 ans. Je sais combien ça agit sur moi, de même que l'art thérapie, en effet Mépine. Mais si ce forum s'appelle entraide et soutien, je ne vois pas en quelle mesure ma question n'a pas sa place ici.
Tu as raison Girl anachronism, sans appui local, sur le tissu existant, c'est une totale utopie. Et je ne m'attellerai pas seule à la tâche et sans appui médical et associatif. En revanche, n'importe qui , et quelle que soit sa base géographique, peut partir pour s'aérer la tête. Et ce n'est pas sur internet que je lance cette idée, c'est sur un site de gens souffrant de la même pathologie que moi. Mon objectif est de proposer une situation qui fasse diversion aux sillons que l'on creuse dans notre mental . Mais merci d'avoir pris le temps d'y répondre.
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Sam 9 Juil 2016 - 17:09    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau Répondre en citant

Je pense que ce que Mepine voulait dire, c'est que les personnes qui viennent sur le forum sont à la recherche d'informations sur la maladie, de soutien, d'échanges,... Elles sont encore en cours de stabilisation et sont donc loin de s'impliquer dans un projet de cette ampleur.

Beaucoup d'entre nous ont déjà d'immenses difficultés à gérer le quotidien. Prendre l'initiative de sortir pour se promener quand on est en dépression, c'est déjà grimper l'Everest. Quant à ceux qui sont plus stables, se maintenir dans l'emploi ou en trouver un est bien compliqué. Pour pouvoir s'impliquer dans un projet associatif, il faut pouvoir être dégagé de ces problèmes (être stabilisé, bien dans son emploi et sa famille,...). Or, peu d'entre nous sont objectivement en mesure de t'aider dans ton projet.

Certaines personnes entreprennent malgré tout des projets ambitieux. Est-ce du courage ou de la folie ? Bipote, le fondateur de ce forum s'est sans doute posé la question. Il a réussi son projet et nous sommes tous très reconnaissants de nous avoir créé ce lieu d'échange mais combien d'entre nous auraient pu faire ce qu'il a fait ?

Seule une petite partie d'entre nous accomplira des choses ambitieuses mais ceux qui n'en seront pas capables sont aussi admirables. On devient acteur de sa vie dès lors que l'on surmonte les difficultés au quotidien, ces petites victoires que personne ne voit et qui sont pourtant si importantes pour gagner en estime de soi sont déjà beaucoup. Le sport est effectivement un excellent moyen pour aller de l'avant, en tant qu'usager, c'est déjà pas mal. Et du côté de la sensibilisation au handicap au sein des structures existantes, il y a du boulot.

Personnellement, je préfère faire un sport avec des personnes non bipolaires en faisant respecter ma différence, plutôt que d'être entre soi où au final, les personnes bipolaires se déstabilisent mutuellement et les non bipolaires à part continuent d'avoir des préjugés. Mon idée est aussi utopique mais je préfère continuer à croire que l'on peut vivre ensemble malgré nos différences.
Revenir en haut
knownow
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Lun 11 Juil 2016 - 07:23    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau Répondre en citant

Merci Girl anachronism.
je ne sais pas ce qui est anachronique en toi, mais je te vois au diapason avec beaucoup d'entre nous ici, et j'apprécie beaucoup ton empathie.
J'ai constamment une épée de Damoclès au dessus de ma tête. Les idées suicidaires sont toujours plus ou moins présentes, mais je sais ce qui a fait diversion pour moi: Le théâtre, la voile, le chant, la danse. et en les pratiquant bien sûr avec des gens qui ne sont pas diagnostiqués bipolaires. Et pourtant, aussi bien dans le domaine artistique que dans l'univers des marins, j'en ai croisés qui étaient bien plus gratinés que moi dans la pathologie, et n'en avaient aucune conscience. C'est vrai, je refuse de prendre des médocs. J'ai des problèmes de surpoids, ça me pourrit déjà la vie depuis toujours, et quand je vois nombre gens qui ont cessé de vivre à cause de ce surpoids, de même que tous les effets indésirables catastrophiques , je me dis que je préfère passer à l'acte un jour. De toutes façons, je suis tellement endettée que tout acte de la vie est compliqué. Me loger, me nourrir, vivre en société. Je compose la plupart du temps, sauf quand je suis sur l'eau, ou dans un atelier artistique quel qu'il soit. Là, je revis. très récemment encore, il s'en est fallu de peu pour que je passe à l'acte. je ne l'ai pas fait.
Paradoxalement, ce qui fait que je ne passe pas à l'acte, c'est que j'essaie malgré tout de venir à bout de ma dette, je ne veux pas la laisser à mes enfants. Ma dette est un des symptômes et ce symptôme m'oblige à continuer à avancer. je vis avec mon handicap (mes handicaps) en serrant les dents, en fermant les écoutilles si c'est trop insupportable, dans mon bunker. En attendant une éclaircie. Et ces éclaircies, je veux les générer aussi. Une partie de moi continue à y croire. je crois que la dépression est le reflet en abyme de nos possibles inaccomplis.
En fait, il y a 2 phrases de Sénèque qui résument ma posture:
1/Quand il n'y a plus d'amélioration possible, le déclin est proche.
2/Un bonheur que rien n'a entamé succombe à la moindre atteinte;
mais quand on doit se battre contre les difficultés incessantes,
on s'aguerrit dans l'épreuve, on résiste à n'importe quels maux,
et même si l'on trébuche, on lutte encore à genoux.
Moi, depuis la toute petite enfance, je suis une survivante.Ma singularité m'a rendue souffrante partout où je passais, on m'a appelée 'la douloureuse à la joie de vivre' lorsque je faisais du théâtre. Je n'aurai jamais un toit à moi au dessus de ma tête. Même cette base là , un logement, est incertaine. D'aucuns pourraient parler d'utopie de me lancer dans un projet alors que je vis dans une telle précarité. Mais au moins, j'ai ce projet parce que je sais qu'il est aidant. Et tant pis s'il n'aboutit pas. Je sais qu'il s'inscrit dans un courant de pensée, que même les pouvoirs publics se penchent sur cette thématique. je ne suis qu'un petit grain qui essaie de mettre en place des stratégies qui peuvent convenir à d'autres,très égoïstement, parce que ça me tient en vie....
bien à toi, merci.
Revenir en haut
matriochka
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2016
Messages: 21

MessagePosté le: Lun 11 Juil 2016 - 20:49    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau Répondre en citant

Bonjour Knownow!

Je crois que je comprends ton état d'esprit, et puis ton message est un vibrant plaidoyer pour ton projet!
Moi je vis au fin fond de l'Auvergne, donc, fort loin de la mer, ce qui ne m'empêche pas d'adorer la contempler, en particulier depuis la Bretagne !
Mais que pourrait on faire au juste?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Les routes de l'enfer sont pavées de bonnes intentions
Revenir en haut
knownow
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Mer 13 Juil 2016 - 08:28    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau Répondre en citant

Bonjour Matriochka,
et merci!
D'une part, ton avis m'est utile.
M'être exprimée ici de façon anarchique permet d'affiner le propos grâce à vos interventions. Au commencement est le verbe, et j'avoue qu'il a bien fallu accoucher de cette idée, j'espérais trouver ici quelques sages femmes, avouons le. Il y a tant de matière grise ici émanant de gens qui sont sensés souffrir de la même chose que moi...j'ai des compétences concrètes, je ne sais pas forcément organiser mon propos. Mais une fois sur l'eau, je sais rendre des gens heureux. _Je sais aussi rendre des gens heureux en les faisant danser_. Et moi , ça me rend heureuse de le vivre et le faire vivre. C'est ça mon but, trouver d'autres voies que les médicaments. ( Attention, je tiens à le dire ici, je respecte profondément le choix d'un traitement, notre souffrance est tellement aiguë, et peut être mortelle. J'ai essayé, je n'ai pas trouvé ce qui me convenait, et j'ai toujours été suivie par des professionnels)
Donc, on est bien d'accord que là, actuellement, on est dans l'utopie. Mais comme le disait Girlanachronism , ce forum qui semblait utopique a bien été fondé par Bipote, que je n'ai pas connu mais que je salue et remercie ici, bien que je sache qu'il est totalement virtuel aujourd'hui.
Idéalement, donc, il faudrait que nous soyons plusieurs à être convaincus que nous pouvons créer nos propres outils de mieux être dans un cadre associatif. Sans ce cadre, aucune subvention n'est possible. Nous avons avec une amie un cadre associatif, une association qui s'appelle Îles en soi, qui n'est qu'une armature vide actuellement. Elle a eu pour but d'organiser des retraites sur Molène, retraite, au sens se retirer de la civilisation (je me doute que tu avais traduit, mais bon..). Cette association peut servir de cadre pour solliciter d'autres associations en place, qui disposent ,elles, de la logistique nécessaire.
Tout ce qui peut contribuer au mieux être est bon à prendre, et ce, en puisant dans notre pharmacopée naturelle.
Donc, si je viens sur ce forum d'entraide et soutien pour en parler, c'est toute idée qui va dans le sens de la construction d'un tel outil m'intéresse, les critiques en font partie, mais aussi le recensement de tout ce qui est existant et qui peut être duplicable , et surtout, les sources de financements possibles.
Ce qui serait génial, c'est que l'association ait le budget pour acheter ou louer un voilier , ce qui permettrait de proposer des embarquements à moindre coût à ceux qui ont envie de faire cette expérience.
; Mais bon..le rêve est un supplément d'âme. Il ne faut pas griller les étapes. Pour l'instant, je pétris cette idée pour qu'elle s'incarne, et toutes vos suggestions sont bonnes à prendre...;pour l'heure, je pars naviguer quelques jours, histoire de me ressourcer...à bientôt!
Revenir en haut
matriochka
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2016
Messages: 21

MessagePosté le: Mer 13 Juil 2016 - 12:49    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau Répondre en citant

Bon voyage Knownow !

Sinon, pour ce que ça vaut, je pense que pour obtenir des financements il faut faire le siège des administrations diverses (mairie, santé, pôle emploi, pièces jaunes, maison des jeunes et tout ce qui passe par la tête... ) Europe (car l'europe accorde toutes sortes de subventions parfois très improbables) quelques recherches sur Internet, et essayer de passer au Journal de la Santé ;)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Les routes de l'enfer sont pavées de bonnes intentions
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Sam 23 Juil 2016 - 17:12    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau Répondre en citant

bonjour knownow
je reviens du Croisic, des algues au bout des pattes,
plutôt, partout sur tout le corps
et cette odeur de bord de mer dans les naseaux
du sel sur la peau
le gout de l'océan dans la bouche
les noms ne dont pas unitaires
un bipolaire souffre de maux, très variés, la psychologie de la personne aussi
la voile, c'est très beau
la vie naturelle est magnifique
des plantes soignent
comme elles empoisonnent
la ciguë est une plante comme tant d'autre
la chimie
la chimie tient parfois de la connaissance de molecule
ou pas
j'ai visité une ile sans pharmacie
j'ai un gros problème dans une terre inconnue
j'ai mal au ventre
bourrage imosel, seresta ,eau, alcool
j'ai pu faire des photos
j'ai été en apté toute la journée (retour du bateau en fin de soirée)
le lendemain, je fus au lit avec plus de médocs
je suis rentrée
de l'ile
du crosic que j'ai adoré
je connais herbes, tisanes et artillerie lourde
interroge le club house paris spécialisée dans la prise ne charge de bipolaire, association privée
bonne soirée!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:40    Sujet du message: naviguer pour sortir la tête de l'eau

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com