Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Traitement et libido

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 103

MessagePosté le: Ven 26 Aoû 2016 - 13:56    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

Bonjour,


Je suis sous Téralithe (800mg), Lamictal (200), Zoloft (50), pour les principaux.


Sans considérer que je suis un chaud lapin, un inconditionnel coureur de jupons, j'ai toujours eu une vie sexuelle épanouie et une libido assez marquée, disons normale +. Mais l'objet de ce sujet n'est pas de décrire mes "habitudes", ou non, sexuelles.
Il se peut, cependant, que quelques épisodes maniaques aient entrecoupés cette régularité somme toute classique...


Cependant, je constate depuis la prise de médicaments une absence totale de libido. Aucuns désirs. J'ai pensé que ce triste constat pourrait évoluer avec le temps et l'accoutumance aux médicaments, mais j'ai plus l'impression que cela "s'aggrave". Une pente descendante qui entraîne aussi une absence de désir de couple, sans forcément parler de brosses à dents entrelacées.


Alors voilà, certains ou certaines auraient-ils (elles) des expériences, connaissances, avis, conseils pour remédier, j'espère, à cette situation.


Merci!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 26 Aoû 2016 - 13:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Ven 26 Aoû 2016 - 19:03    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

bonjour dezas
je suis une femme et je réponds en tant que telle
la sexualité je la considère comme l'ile complexe de notre être
mes medicaments ne jouent pas sur mes désirs mais je suis sous effexor et xeroquel
je suis toujours un peu en excès (mais le contraire est catastrophique, j'ai une grande capacité sur les abimes)
donc le vie des désirs est un peu un ballon libre, il faut voir comment tu vis maintenant
je me demande si vouloir avoir des désirs n'est pas déjà le debut du désir
mais le plus dur,te répondra mon chat, est encore de trouver le chemin d'une copine.
bonne soirée!
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 103

MessagePosté le: Ven 26 Aoû 2016 - 20:07    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

Bonsoir fontaine
Merci pour ta réponse. "L'île complexe de notre être", c'est joli, délicat, et comme tu l'écris, féminin aussi.
Je suis d'accord, le désir du désir est déjà le début d'un désir.
Mais ce désir là est particulier.
Le souci, pour te rejoindre, est qu'aucunes femmes ne suscitent chez moi de désir, quelqu'il soit. Me voilà bien seul avec mon désir de désir!
Je vais patienter alors, continuer à préciser les contours de ma personnalité avec cette maladie qui les a un peu chamboulés..
Et je verrai. Au coin d'une rue peut-être?
Bonne soirée.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
cello
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2016
Messages: 85

MessagePosté le: Ven 26 Aoû 2016 - 20:26    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

Bonsoir Dezas,

Ravie d'entamer le dialogue avec toi !

D'abord, bref CV: bipolaire type II, Téralithe (600) et Zoloft (50)

J'ai toujours eu beaucoup de problèmes avec la sexualité, du genre passer de "l'hyper-appétit" à la répulsion. Ayant subi l'abus sexuel dans l'adolescence, il m'est impossible jusqu'à présent de démêler les fils entre le traumatisme et la maladie bipolaire.
Mais... je peux constater clairement une différence entre "l'avant Lithium" et le "avec Lithium" et donc..... alimenter ton questionnement.

Je prends le Zoloft depuis 19 ans et il n'a rien changé à ma manière de vivre mes histoires amoureuses, càd d'une manière chaotique et en faisant beaucoup souffrir mes êtres chers.
Par contre, j'ai à dire sur le Lithium. Je le prends depuis 4 ans, avec, depuis 2 ans, une réelle sensation d'apaisement au niveau de l'irritabilité, ce qui est plutôt appréciable. Mais cela a un prix !!!

Effectivement, comme tu le décris, la libido en prend un sacré coup !!! Cela m'est devenu quelque chose de complètement étranger, comme si je n'étais plus concernée. Et ce n'est pas qu'à un niveau cérébral et psychologique. J'ai la sensation que mes sens sont émoussés, j'ai noté par exemple un délai entre un coup que je reçois en me cognant et la sensation que j'en ai, comme si il y avait une latence. Je réalise que je me suis cognée avec un temps de retard.
Je crois que le Lithium a changé ma réceptivité aux stimuli et ça fait naître en moi évidemment un questionnement incontournable: qu'est-ce que j'en attends ? Que suis-je prête à accepter ?

Cello
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 00:44    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

Bonjour dezas!

Jusqu'à la semaine dernière, j'étais au Depakote et il affectait beaucoup ma libido. Ça commencé progressivement jusqu'à presque plus rien. S'est ajouté à ça une période de fort stress et de fatigue et voilà, la panne générale. La Mercedes ne voulait plus sortir du garage. Plus encore, j'avais l'impression de m'être fait refiler une mini Austin. J'ai changé pour Lamictal et voilà que ça s'améliore de jour en jour. J'ai confiance que ça va revenir à la normale. Maintenant, j'ai un réel désir qui se ranime.

Il est certain que les médicaments peuvent avoir cet effet. Le Dépakote par exemple n'a pas cette contreindication dans sa nomenclature. J'ai par contre trouvé sur le net un article d'un urologue avec des références sérieuses qui spécifiait effectivement qu'il avait cet effet sur certains hommes. Je t'encourage à en parler à ton médecin. Si je retrouve cet article, je vais venir le mettre ici.

Bye

Robbain

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Le chemin vers le rétablissement est aussi personnel qu'une empreinte digitale. À chacun de trouver sa voie...avec, parfois les lumières des autres qui forment des points de repère pour ne pas s'y perdre. Le rétablissement est une façon de voyager dans ces méandres parfois un peu compliqués.
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 00:47    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

http://www.sendspace.com/file/n3kmcw

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Le chemin vers le rétablissement est aussi personnel qu'une empreinte digitale. À chacun de trouver sa voie...avec, parfois les lumières des autres qui forment des points de repère pour ne pas s'y perdre. Le rétablissement est une façon de voyager dans ces méandres parfois un peu compliqués.
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 01:06    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

L'article s'appelle Médicaments et sexualité écris par Dr Stéphane Droupy - Urologue, CHU de Bicêtre, Le Kremlin Bicêtre.

Si le lien ne fonctionne pas, une recherche dans google avec ces terme et le nom du médecin devrait permettre de le trouver.

Perso, j'en ai parlé avec mon médecin, et après vérification dans une autre source qu'il avait, il m'a dit que le Lamictal avait parfois pour effet d'augmenter un peu la libido.

Bonne lecture!

Robbain

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Le chemin vers le rétablissement est aussi personnel qu'une empreinte digitale. À chacun de trouver sa voie...avec, parfois les lumières des autres qui forment des points de repère pour ne pas s'y perdre. Le rétablissement est une façon de voyager dans ces méandres parfois un peu compliqués.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 07:54    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

bonjour everybody
je repense à cette vieille chanson de souchon : "j veux du cuir",je poste le raccourcie you tube https://youtu.be/dfWZsdYF-nM

je pense non plus regarder un garage Mercedes sans sourire
bonne journée !
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 103

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 10:31    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

Bonjour à toutes et tous,


Merci pour vos réponses et expériences. Personnellement, je dirai que je suis plus dans le vécu de Cello, en tout cas tel qu'il est exprimé. J'en suis à la révulsion de la sexualité, comme du partage de vie avec une autre. Même si je reste sensible à la beauté extérieure, pour l'intérieur il faudrait échanger (bien qu'un visage, ses expressions ou encore l'art de se mouvoir peuvent être aussi expressifs qu'un livre ouvert ...), il suffit que je me projette dans une intimité éventuelle pour que je tourne les talons. Il n'est même plus question de Mercedes  . Je l'ai égarée, ou elle a été volée.
Finalement, je déambule dans un musée en admirant des peintures de maître que je ne voudrai chez moi...
Ce qui est navrant, à première vue, est le fait que le lithium soit "responsable" de cet état. Navrant parce-que c'est un traitement à vie, tout du moins pour moi et tel qu'avancé par mon psy. Une perte de liberté en quelque sorte, je vais donc m'adresser au Conseil d'Etat!
Mais finalement, et par définition, ce n'est pas un manque puisqu'il n'y a pas de désir.
Voilà donc une autre vérité à expérimenter.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
cello
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2016
Messages: 85

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 11:32    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

dezas a écrit:
il suffit que je me projette dans une intimité éventuelle pour que je tourne les talons. Il n'est même plus question de Mercedes  . Je l'ai égarée, ou elle a été volée.

Ce qui est navrant, à première vue, est le fait que le lithium soit "responsable" de cet état. Navrant parce-que c'est un traitement à vie
Mais finalement, et par définition, ce n'est pas un manque puisqu'il n'y a pas de désir.
Voilà donc une autre vérité à expérimenter.


Tu emploies le mot adequat: INTIMITÉ avec l'autre et je comprends exactement ce que tu évoques. Je suis une femme, donc mes sensations corporelles sont forcément différentes des tiennes (pas besoin de Mercedes, je me contente d'une Clio !!! ) MAIS..... [b] je ne dirais pas que je n'ai qu'un problème de réaction amoindrie aux stimuli. Je ressens comme toi une impossibilité à entrer en intimité avec quelqu'un. D'abord parce que je me sens différente. Depuis que le Lithium fait son plein effet en moi, je me sens une personne différente, un être malade protégé par un médicament, en tous cas une personne qui n'a plus grand-chose à échanger avec les bien-portants.

J'ai écrit sur le Lithium des posts élogieux sur ce même forum. Alors quoi ? la girouette change d'avis ?
Ce n'est pas tout à fait aussi simple !
Ce médicament m'a apporté de l'apaisement et me permet d'avoir une attitude plus saine dans ma vie professionnelle, plus tendre dans ma vie familiale, plus fiable dans mes rapports amicaux.
Mais ma vie personnelle s'est considérablement affadie. J'ai envie de dire que le Lithium rend finalement plus service à mon entourage qu'à moi-même. D'ailleurs, j'ai l'intention d'aborder le sujet d'un changement de traitement avec le médecin, j'aime bien ce que je lis ici sur le Lamictal.

Je reviens à ton commentaire..... Tu dis que, finalement, ce n'est pas un manque puisqu'il n'y a pas de désir. . Je vis le problème de manière différente: je ne me sens pas en manque physiquement mais ma tête a envie de vivre l'émotion de l'intimité charnelle car [b]je me souviens de ce que c'est.


Cello
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 13:32    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

Bonjour à tous!

D'abord, merci à dezas d'avoir ouvert cette discussion. J'apprécie beaucoup les échanges que je lis ici. Le coup de la Mercedes, c'est un peu d'humour dans ce sujet pourtant très sérieux. J'espère que ça n'aura pas froissé personne, mais effectivement Fontaine, moi-aussi, les Mercedes vont me faire sourire à l'avenir.

La question du désir, de la libido, de la capacité sexuelle et de ce besoin de base qu'est la sexulaité est à la fois très sensuelle et très complexe. Comme toi dezas, j'en étais il y a quelques jours à peine à me demander si ca valait le coup d'essayer de repartir la machine ou si je me construisait une vie sans ça. Le désir absent, je n'en souffrait guère.

Pourtant, comme Cello, je me souvenait des sensations de rapprochements corporels, peau contre peau et du plaisir ressenti à chaque étape et ça, ca me manquait aussi. Autre chose qui me manquait, c'était aussi de pouvoir donner à nouveau ce plaisir à ma tendre épouse, de le partager avec elle. Elle m'avait pourtant bien rassurée que pour elle ce n'est pas le plus important et que nous pourrions faire notre vie ensemble quand même en trouvant d'autre façon de nous rejoindre dans l'intimité. J'avais aussi peur qu'un jour ça lui manque à elle aussi assez fortement pour que l'amour finisse par se fissurer et qu'il ne laisse place qu'à une profonde amitié. Je n'aurais pas voulu qu'elle demeure avec moi par amitié ou par pitié. Ça, ça me faisait réellement peur.

Maintenant, très terre à terre, je veux juste vous témoigner de ma réaction au changement de médication. Ça ne fait que 5 jours que j'ai cessé complètement le depakote et que j'ai introduit à petite dose 25mg le lamictal et je vois déjà une différence significative. Curieusement, ma copine est plus belle et plus attirante tout d'un coup. Sa beauté est plus éclatante, ses gestes sont plus sensuels, son odeur... des choses que je ne percevais plus. J'ai l'impression de retomber un peu en amour. Cette nuit, pour la première fois depuis je ne sais plus combien de temps, j'ai fait des rêves coquins et je me suis éveillé 2 fois avec une réaction physique très concordante avec mon rève.

Je vous souhaite de trouver la meilleure voie pour vous et je vous encourage à en discuter avec votre médecin. Le miens m'a même prescrit une aide temporaire pour la perte d'érection. Ça ne m'enchante guère de devoir y recourir, mais comme il me disait, pour bien des hommes, le simple fait d'avoir peur que ça ne marche pas peut justement le provoquer. Le médicament facilite le redémarrage et lorsque la confiance est de retour, le médicament n'est plus nécessaire.

Bye

Robbain

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Le chemin vers le rétablissement est aussi personnel qu'une empreinte digitale. À chacun de trouver sa voie...avec, parfois les lumières des autres qui forment des points de repère pour ne pas s'y perdre. Le rétablissement est une façon de voyager dans ces méandres parfois un peu compliqués.
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 103

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 14:33    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

Bonjour Cello, Bonjour Robbain,


Merci pour ces réponses intéressantes et instructives. Le lithium, comme toi Cello, m'a apaisé, ou plutôt canalisé. Et comme toi, je suis heureux de voir mon entourage, et surtout mes enfants, apaisé. Certes, ils considèrent que leur père est une personne "un peu" différente, mais finalement, ils y sont habitués ... En revanche, l'absence de manie ou d'hypomanie, plus que la mélancolie d'ailleurs, leur évite de vivre sur un trampoline incertain.
La sensualité est maintenant un souvenir que j'ai plaisir à me remémorer. L'intimité aussi. La mémoire sensorielle de certaines femmes que j'ai connues me procure un indéniable et sincère sourire. Une nostalgie aussi.
Mais ça, c'était avant.
J'ai parcouru quelques sites de rencontre pour voir les images. Voir si le visage flamboyant d'une femme pourrait raviver un désir, moins sexuel qu'émotif, une projection de partage. J'ai arrêté de parcourir ...
Je crois Robbain que nous lisons différemment la même question, je m'avance en pensant que c'est aussi le cas pour Cello. Tu es déjà en couple, et je suis heureux de lire que tout semble s'améliorer et que vous tendez vers une relation pleine et entière. Je pourrais envier tes rêves, mais je crois que c'est plus ton quotidien avec ta compagne. Affronter la maladie avec son conjoint, c'est la possibilité de le perdre, et dans ton cas, c'est la constance du partage. Quand tu évoques le désir ou son absence, en te lisant, il est sexuel, avec une mercedes qui démarre, ou pas...
Pour moi, je suis incapable de créer ce couple. Je n'en ai pas envie, je n'imagine pas partager mon quotidien, ma vie. Je pourrais regretter ces habitudes de couple que l'on forge avec le temps, mais en fait, je ne m'en souviens pas.
Alors séduire pour une nuit? Comme dirait OSS 117, "pas envie".

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
cello
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2016
Messages: 85

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 18:36    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

Bonsoir Robbain, Dezas,

Ton témoignage, Robbain, embellit ma journée, qui fut morne et remplie de toutes ces questions qui tournent dans ma tête comme dans un cul-de-sac.
Je me réjouis pour toi, sincèrement car tu fais tout pour "ne pas louper le coche" comme on dit, avec ta "tendre épouse".

Cela aurait pu être mon cas, il y a 10 ans car je vivais avec une personne qui m'aimait vraiment et cherchait un moyen de m'accompagner dans la maladie tout en restant attentive à ses propres aspirations. Mais je ne prenais aucun thymo-régulateur à l'époque et j'ai rompu pour aller suivre d'autres chimères, même pas une autre aventure amoureuse, non, juste des pulsions irrépressibles dans ma tête de vivre autre chose, du neuf, du dangereux peut-être....
Alors, Robbain, ne déc------- pas hein ?! Prends soin de votre couple....

Dezas et moi, je crois, avons un autre problème: nous sommes tellement "distanciés" sous l'effet du médicament que nous sommes intimement persuadés que cela n'est plus pour nous, tomber amoureux, ne plus penser qu'à ça, frémir au 1er contact des peaux.... Le Lithium a eu raison de la magie, c'est comme ça que je définis ma sensation. Ce que je me demande à présent, c'est: redeviendrais-je comme avant si j'arrêtais le Lithium ?
Attention ! en aucun cas je n'incite quiconque à s'auto-médicamenter. Je réfléchis juste tout haut avec vous et j'apprécie beaucoup notre échange.

Cello
Revenir en haut
Charles
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2016
Messages: 96

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 19:45    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

dezas a écrit:
...


Très beau témoignage ...
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

En ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 447

MessagePosté le: Dim 28 Aoû 2016 - 13:27    Sujet du message: Traitement et libido Répondre en citant

J'ai essayé une vingtaine de médicaments entre ad, thymo et neuroleptique et anxio
j'ai toujours eu et ai toujours une libido forte
je me considère très chanceuse
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:13    Sujet du message: Traitement et libido

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Traitements du trouble bipolaire.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com