Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

bipolarité, stabilisation et dichotomie

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2016 - 19:06    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

Bonjour,


Je constate depuis quelques temps une dichotomie certaine, mais pas généralisée, dans certains de mes échanges. Une idée, une image traverse ma tête, et mon discours suit la nouvelle direction qu'elles m'inspirent. Certes, je retrouve le fil et reviens de manière "très naturelle" à l'échange initial. J'utilise rarement ce vocable prononcé au beau milieu d'une phrase: "qu'est-ce que je disais déjà", et mon interlocuteur de me répondre ...
Alors, nous savons que les envolées lyriques à haut débit, très souvent dichotomiques, sont une des expressions et/ou caractéristiques de l'hypomanie.
Mais qu'en est-il une fois stabilisé? Ce symptôme perdure-t-il? Apparaît-il comme un effet secondaire de la médication?


Pour ma part, je n'ai pas digressé autrement que par choix et par jeu, alors je m'interroge maintenant qu'effectivement je digresse, sans le choisir. Et ce, quelques mois après ma stabilisation.


Je m'interroge...


Si vous avez des expériences, des connaissances ou toutes autres indications, je serai ravi de vous lire. Sur la dichotomie, ou d'autres effets secondaires qui perdurent ou apparaissent après une stabilisation.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2016 - 19:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2016 - 21:34    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

Bonsoir Dezas,

Mon cas est un peu particulier car je suis à la fois bipolaire et surdouée et certaines caractéristiques liées à la douance interfèrent avec la maladie (et vice et versa). La propension à avoir un esprit vagabond, à avoir le cerveau plein de pensées est chez moi mon état "naturel". Dans un autre message sur le forum, je disais que je suis "câblée" comme ça à raisonner encore et encore, ou à penser à 1001 choses.
Les personnes surdouées ont une pensée en arborescence non stop (24/24h, bonjour les migraines). La difficulté est de pouvoir repérer objectivement les signes d'une rechute hypomaniaque d'un état "normal".

Sincèrement, ce n'est pas simple du tout car en sus, je suis de nature exaltée. Mais l'exaltation est-elle liée à ma personnalité ou à une bipolarité pas assez stabilisée ou encore à la nature du surdoué qu'un rien émeut ?
On en revient au fil de discussion sur la personnalité : qu'est-ce qui est de mon essence même, qu'est-ce qui est de la maladie...

Je n'ai pas vraiment répondu à ta question mais je sais ce que c'est que d'avoir un cerveau qui passe du coq à l'âne en une fraction de seconde. C'est fatiguant et déroutant mais j'ai toujours vécu avec. Longtemps, j'ai pensé que c'était un signe de folie car ma douance a été diagnostiquée tardivement. J'ai espéré que cela s'estompe avec les traitements jusqu'à ce que je comprenne que ce que je vivais n'était pas lié à la maladie.
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Lun 29 Aoû 2016 - 23:28    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

Merci pour ta réponse Girl Anachronism.
Pour préciser, j'ai toujours eu l'esprit qui vagabonde, tout autant au cours de discussions, qu'en lisant, travaillant ...
Dans le cadre d"un échange direct, disons qu'ils ne sortaient pas de mon esprit et je ne perdais pas pour autant le fil de la discussion.
Aujourd'hui, je retombe sur mes pieds bien sûr, comme je l'ai écrit dans mon précédent post, mais mes interlocuteurs se trouvent emmenés parfois dans des sujets connexes qui ne sont pas en rapport direct avec le thème initial abordé. Mes pensées complètement hors sujet ne sortent pas, elles, de "la boîte".
C'est plutôt cela ma question: ce changement dichotomique est-il un effet secondaire?
Je suppose que tu as été testée dans le cadre de la surdouance. La machine à penser ne s'arrête pas en général, et tu fais sans doute rapport à l'hypomanie qui "stipule" qu'une de ses caractéristiques est la clarté de la pensée. Pour un surdoué, le mot me fait penser à l'enfance... (bien qu'aujourd'hui on parle plus d'enfants précoces ou encore à fort potentiel), c'est donc un état difficile à appréhender. Par ailleurs, et en apartée, on a introduit le QE (quotient émotionnel) aux adultes à QI élevé. Il a été trouvé que le seul QI n'était pas une mesure suffisante et les tests aléatoires puisque aussi soumis à l'environnement (humeur, désir de répondre, ...).
A ta différence, ce "symptôme" ne m'a pas posé de problèmes de personnalité, je ne l'ai tout simplement pas reconnu (ou compris).

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Mar 30 Aoû 2016 - 00:07    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

Je corrige quand même, j'ai écrit dichotomie, mais il faut lire DIGRESSION...
Me voilà aphasique, aussi?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Mar 30 Aoû 2016 - 08:05    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

Oui, j'ai passé les fameux tests. Je sais que les résultats ne sont pas à prendre comme des données inscrites dans le marbre. Ce sont des indicateurs à un instant T. On peut faire mieux ou moins bien dans la vie quotidienne mais ces tests ont l'avantage de faire le point sur nos forces et faiblesses (si le psy a bien fait son travail de bilan).

Il y a bien sûr d'autres formes d'intelligence qui ne sont pas mesurées dans ces tests QI. Je dirais que les tests que l'on nous fait passer servent surtout à voir l'écart de fonctionnement intellectuel par rapport à la majorité de la population.
Les termes qui rendent compte de la douance sont trompeurs. Le mot surdoué donne à tort l'idée que l'on a quelque chose de supérieur. Précoce donne l'idée que l'enfant est en avance sur les autres alors qu'il y a souvent un problème de retard de maturité émotionnelle. Haut potentiel donne l'impression que l'on a la possibilité de faire tout ce que l'on souhaite alors qu'en réalité, toutes les personnes ont des domaines de prédilection. Sans compter que cela met beaucoup de pression à la personne HP qui se sent obligée d'utiliser son potentiel.

Comme tu vois, je digresse allègrement... Je ne sais pas te répondre dans ton cas précis. Pour ma part, ma propension à digresser a toujours été la même avec ou sans traitement, stabilisée ou non. Je vis avec mais cela me pose souvent des problèmes pour m'endormir car le cerveau ne débranche pas, ou chez le psy car j'y digresse tellement que je perds le sujet initial. C'est un énorme effort qu'il faut que je fasse pour rester sur une pensée linéaire.
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Mar 30 Aoû 2016 - 19:23    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

Bonsoir Girl Anachronisme,


Je digresse, tu digresses, nous digressons!
C'est fort intéressant d'échanger des différents tests de la surdouance, de ses conséquences et autres interprétations. Force est de constater que nous sommes loin du sujet initial de cette file, même si,d'ailleurs, il comportait dans sa formulation un brin d'aphasie  Very Happy .
Nous partageons, entre autres caractéristiques  , cette tendance fortement agréable d'ailleurs à la digression. C'en est parfois un art!
Mais c'est une autre discussion.


Pour revenir au sujet, que l'on dénomme objet en email d'ailleurs, ma question n'est pas la digression par elle même. J'ai toujours digressé, je pense que je digresserai toujours. Mais plutôt le constat que celle-ci est moins maîtrisée dans son partage depuis ma stabilisation. Elle ne reste plus complètement dans la boîte. En fait, ça ne pose pas de problèmes existentiels, mais ce n'est pas sans conséquences sur mon activité professionnelle.
En exemple, un couple de clients prend rendez-vous pour s'informer et diminuer son ISF. Je commence à répondre au sujet, en évitant les phases trop techniques qui rebutent la plupart du temps, et voilà que je me retrouve évoquant les différents contrats de mariage et l'optimisation de la succession! J'arrive à faire le lien entre les deux sujets pour terminer sur un rappel appuyé de l'ISF.
Le rendez-vous a duré presque 2 heures, les clients ressortent avec une tête grosse comme une pastèque, mais le sentiment quand même (vu la suite des événements) qu'on va pouvoir travailler ensemble.
Dans mon métier, si la compétence technique est indispensable, l'étaler fait fuir. le client n'est pas là pour recevoir un cours, mais obtenir des solutions. D'ailleurs, la plupart du temps, il ne comprend pas vraiment l'aspect technique, et je pense que 90% s'en foute! (je digresse).


Donc ma question est la suivante, la perte de maîtrise de l'expression de la digression est-elle un des effets secondaires de la rémission?


Entre autres exemples, on pourrait évoquer le bégaiement ponctuel, l'aphasie justement... Bref, les effets secondaires qui ne sont pas dus aux traitements médicamenteux.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 12:45    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

C'est assez étrange ce qui t'arrive car la perte de contrôle des digressions est plutôt liée à un hypomanie. Une fois stabilisés, tu es plutôt censé avoir plus de contrôle sur tes paroles. Si ce problème interfère avec ton travail, il faudra apprendre à se discipliner. Mais c'est dur de discipliner les digressions. Comme je te le disais, à chaque fois que je vais chez mon psy, je me dis que je vais réussir à suivre le fil conducteur et immanquablement, le discours se découd.

Je ne sais pas si tu as le même problème mais moi j'ai l'impression que c'est lié au fait de vouloir tout dire de la façon la plus juste possible. Comment expliquer cela... j'ai une vision très complète et globale d'une situation dans ma tête, j'ai toutes les pensées qui arrivent en même temps. Chaque détail est utile et éclaire le fil conducteur. Le problème c'est qu'il faut choisir parmi tout ça et se frayer un chemin pertinent et concis. Je commence à parler mais je sens bien que la parole est limitée alors je me mets à sortir progressivement du fil conducteur pour illustrer et de fil en aiguille...

A vouloir être exhaustif ET pertinent, on finit par devenir incompréhensibles. Savoir sélectionner parmi une multitude de chemins, le chemin le plus pertinent est difficile mais pas impossible. Il faut accepter l'idée que la parole ne peut pas rendre compte de la complexité de la pensée et se contenter d'un seul chemin, même s'il nous paraît insuffisant.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 15:27    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

bonjour, je connais bien la digression
j'ai une grande facilité à m'exprimer oralement, à aller vite, à connecter le plus " inconnectable"
pour compenser une vie relativement recluse, je lis beaucoup de journaux , magazines, livres sur un tas de sujet très variés
je suis un vrai rat de bibliothèques et de kiosques
j'ai beaucoup d'imagination, donc ça s'entrechoque !avec un ou deux verres, ça peut tourner au doux délire.
aussi dans la vie quotidienne j'essaye de bloquer cette capacité aux délires en me racontant des histoires
au fond, me mettre à l'écriture a été un acte important pour canaliser un cerveau toujours en ébullition
en ce moment, je m'interroge sur une hospitalisation, ma tête , son fonctionnement non stop, me fatigue
malheureusement la pratique me montre que je suis tellement infernal par moment que la clinique où je vais a du mal à gérer

bonne soirée!
Revenir en haut
cello
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2016
Messages: 85

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 18:47    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

Bonjour tout le monde,

Décidément toujours les mêmes dans ces discussions passionnantes !!!

Dezas, je vais être aussi délicate qu'un éléphant dans....etc..... Je pense que tu es en pleine hypomanie ! Que tu t'aperçois à présent que tu as tendance à digresser parce qu'avant (d'après ta propre description de certains états maniaques d'avant) tu n'avais aucun recul sur la maladie. Tes phases sont beaucoup moins intenses maintenant, ce que tu nommes "être stabilisé" et tu te vois davantage te comporter.

Ce qui me fait penser cela, et c'est une question de feeling, c'est ta manière de t'exprimer dans tes posts récents....un petit grain d'excentricité dans un discours grammaticalement maîtrisé.

Je dis tout ça avec sympathie, j'espère que tu le reçois ainsi

Cello
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 20:01    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

Bonsoir à toutes,
Hypomanie? Je ne pense pas. Même si j'ai toujours eu du mal à la reconnaître. Je n'ai pas de projets inconsidérés, voire pas du tout, mes digressions ne sont pas sans "queue ni tête" mais en rapport à un sujet central, je ne noues pas conversations avec des inconnus (es)... Mais il est vrai que je laisse l'enchaînement des idées s'exprimer plus que le garder pour moi. Ce qui n'empêche de retomber sur mes pieds.
C'est ce point en particulier que j'évoquais.
Mais, Cello, ne t'inquiétes pas, je ne suis pas un magasin de porcelaines, ni en porcelaine d'ailleurs. J(aime l'échange et l'avis des autres est toujours intéressant. Enfin presque, soyons honnête! Et je ne parle pas de toi, Cello, s'il fallait préciser...
Ensuite, je suis un peu comme Fontaine. Je n'ai pas trop de mal avec l'expression orale et les humains. Comme elle, je vis "reclus" hormis mon travail très relationnel et technique, et je lis beaucoup.
Je me reconnais bien dans ce que tu écris. Si j'ai bien compris, tu analyses un avis, un événement, dans sa globalité, ce qui élargit "le cercle" et le chemin, ou le temps, pour revenir au coeur du sujet est forcément plus long. N'as tu pas été coupée dans des discussions parce-que certains trouvaient ta réponse trop longue et "un peu" hors sujet, alors qu'il était nécessaire pour toi de commencer par le contexte, la situation, pour aboutir à l'énonciation précise de ton intervention? C'est une bonne raison, tout du moins suffisante, pour s'isoler un peu, ou faire bonne mesure en échangeant des banalités. Sauf à s'imposer!
Et tu sais Cello, cet après-midi j'ai eu une longue conversation téléphonique avec une cliente, sur un sujet professionnel bien sûr. Et cette fois, je l'ai emmené en Afrique, au Burkina pour être précis. La prochaine fois, avec l'actualité, on parlera du Gabon!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 21:12    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie Répondre en citant

Décidément... Mon avant dernier commentaire comprenant la "globalité", le contexte, les cercles... Etait plus en réponse au post de Girl Anachronism.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:28    Sujet du message: bipolarité, stabilisation et dichotomie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com