Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Témoignage bipolaire, expérience de vie

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 19:50    Sujet du message: Témoignage bipolaire, expérience de vie Répondre en citant

Je ne sais si je suis au bonne endroit....
J'avais fait un témoignage sur un site de notre maladie/
Selon mon point de vue bien sûr, je ne suis pas maniaque de bipo I
j'y ai eu 78 lectures et une dizaine de commentaires


Bipolaire on lit que c'est un effet de mode.
Peut-être même une ode.
Une ode à la folie,
Aux langues qui se délient.
Mais comment faire comprendre ,
que c'est une vraie maladie,
Dont beaucoup se parent,
Même si ce n'est pas vrai,
Quand d'autres s'égarent,
Ceux pour qui le fait est vrai.

Être réellement bipolaire n'est pas un effet de mode, NON !

Et oui, les périodes hautes : l'épicurisme par excellence, le fric qui tombe des poches pour monter sur des hauteurs de tour d'Ivoire, l'ivresse sans avoir bu une goutte d'alcool, la drogue du bonheur, l'adrénaline d'être en vie, la sensation de confiance en soi et l'amour à l'humanité. L'on cause, l'on se donne en spectacle mais qu'importe : on est heureux.

Et oui, les périodes basses : se sentir désastreux, être glauque à l'intérieur et à l'extérieur, ne plus aimer que rester dans le noir, dans le lit de souffrances indélébiles. Être en plein ineffable de la vie et de ses maux. Ne plus parler à personne, voire seulement à se plaindre, quand on en a encore la force. Et vouloir parfois mourir, vouloir se pourrir, se faire du mal, à douleur animale.

Et oui, les périodes mixtes : se sentir tout puissant et parfaitement malheureux à la fois, s'exciter du café comme une puce tout en songeant à se défaire de sa vie, boire un peu trop pour espérer monter haut, boire un peu trop et finalement pleurer. Se taillader parfois pour sentir la vie et combattre la douleur, dans toute cette inconcevabilité. Se sentir mort et plein de vie à la fois. Risquer sa vie.

Et oui, les périodes de stabilité : n'être ni trop heureux, ni trop malheureux. Juste être en fluctuations normales comme tous les non bipolaires. Mais...prendre des kg, beaucoup de kg à cause des traitements (en moyenne 30 à 40kg), ne plus pouvoir parfois travailler à cause de crises d'angoisses qui restent insurmontables, du manque de concentration et d'attention liées à la fatigue d'une médication lourde...

Trop aimer la vie, détester la vie, osciller d'autant c'est...

Faire de grands projets, pour ensuite tout assassiner.

Que je ne lise plus, qu'être bipolaire est une mode. Les symptômes existent, les patients ne les ont inventé.

La preuve me concernant, j'ai été diagnostiquée bipolaire et n'y ait pas cru pendant cinq ans. Je ne voyais pas que je faisais des montées anormales, je ne voyais que la détresse de la dépression. Une vraie dépression, pas un blues éphémère. Je n'y ai pas cru très longtemps, Non, je n'en faisais pas l'apologie d'une mode. Mais maintenant est bien décrété que je le suis, je l'assume et dément tous ceux qui peuvent dire que la bipolarité n'est qu'une popularité.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 19:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Shanna
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2016
Messages: 24

MessagePosté le: Jeu 1 Sep 2016 - 21:37    Sujet du message: Témoignage bipolaire, expérience de vie Répondre en citant

C'est magnifiquement beau ...
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Ven 2 Sep 2016 - 17:13    Sujet du message: Témoignage bipolaire, expérience de vie Répondre en citant

mille mercis shanna
Revenir en haut
cyrielle44
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 221

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 10:02    Sujet du message: Témoignage bipolaire, expérience de vie Répondre en citant

bonjour,

Joli et essayer de garder le plein de confiance en Soi pour s'en sortir avec tout cela Smile Merci Shanna

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
LS«Parfois, ton cœur a besoin de plus de temps pour accepter ce que ton esprit sait déjà
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 13:33    Sujet du message: Témoignage bipolaire, expérience de vie Répondre en citant

Bonjour Clelys!

J'adore ton texte. Il décrit fort bien cette réalité qui nous touche. Pour moi, bipolaire type II à cycle rapide. Quand j'ai parlé de mon dx à quelques personnes dans mon encourage professionnel, je me souvient d'une infirmière qui m'a dit que maintenant que je prenait une médication, tout est stable.

Beaucoup de gens pensent que si on est traité, tout redevient normal, on devient comme monsieur et madame tout le monde. Si c'était vrai, on ne parlerait plus de cette maladie. La réalité est tout autre. Mes périodes calmes, euthymique, sont très courtes. Je n'ai pas de vague très haute, ni très basse, mais une oscillation constante ou presque entre les deux avec des épisodes plus prononcées selon les aléas de la vie. C'est un effort quotidien. Parfois dans une meme journée, une énergie débordante suivie d'une déprime importante. D'autres fois ça dure quelques jours, quelques semaines.

J'ai eu le diagnostic il y a 5ans environ après une dépression majeure. J'ai parlé de la maladie à mon entourage, mais ce que je decris ci-haut, je n'en ai parlé à ma conjointe seulement depuis 1 semaine ou 2. Meme elle, ne se doutait pas de ce qui se passe en moi et du combat quotidien que ca exige. Elle voyait bien certaines fluctuations, mais pensait qu'en étant traité, c'était du à la vie.

Ca pose aussi la question soulevée par dezas dans un autre post. Comment faire pour distinguer ce qui est moi de ce qui est la maladie. Trop complexe pour être tranché net, à mon avis. Nous sommes unique et la maladie fait partie de nous sans être nous et nous sans être elle.

Malgré tout ça, je me considère tout de même chanceux car la maladie me laisse assez de marge pour mener une vie sommes toute assez stable. J'ai la chance de bien répondre aux thym et de pouvoir maintenir un travail de responsabilité meme s'il comporte beaucoup de stress. Je dois parfois faire une petite pause, mais généralement, une journée lu deux et je peux reprendre.

Comme toi, je trouve ridicule, voire même parfois insultant de voir cette maladie comparée à une mode. Est-ce donc à la mode de mourir par suicide? Avoir envie en revenant du travail d'enboutir sa voiture dans le camion qui s'envient en sens inverse ou encore de sauter par la fenêtre. Si c'est ça la mode, on est mal barré.

Il y a beaucoup de personnes mal informées qui se permettent de parler comme des experts. Malheureusement, les journalistes en comptent beaucoup dans leurs rangs et eux, ils ont une tribune pour le crier haut et fort.

Gardons courage et accrochons nous à ce qui a de beau dans cette vie, parce qu'il y a quand même beaucoup de belles choses où nous pouvons puiser le bonheur.

Bye

Robbain

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Le chemin vers le rétablissement est aussi personnel qu'une empreinte digitale. À chacun de trouver sa voie...avec, parfois les lumières des autres qui forment des points de repère pour ne pas s'y perdre. Le rétablissement est une façon de voyager dans ces méandres parfois un peu compliqués.
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 13:59    Sujet du message: Témoignage bipolaire, expérience de vie Répondre en citant

Bonjour,
Très beau texte Clelys. Un reflet poétique, chaleureux et fédérateur. Un partage avec les bipotes d'états qui s'enchaînent, si joliment exprimé qu'il nous enlève cette singularité qui nous isolait.
Et pour le bipo I que je suis, la phase maniaque ne manque pas  .

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 15:04    Sujet du message: Témoignage bipolaire, expérience de vie Répondre en citant

Superbes vos réponses, j'en suis très heureuse....
J'écris énormément de poèmes et j'ai commencé un témoignage lors de ma dernière hospi de quatre mois, en 2013.
Mais je n'ose la partager, j'étais en profonde dépression, le texte est très noir.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:38    Sujet du message: Témoignage bipolaire, expérience de vie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com