Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Perdue...

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Jeu 1 Sep 2016 - 21:10    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonsoir,

Rien de grave, je ne passerai pas "à l'acte" mais je lutte pour éviter ça...
C'est"juste" pour ça que je viens vous écrire...

Troubles bipolaires... Anxiété... Oui, je suis "dedans"
Il fait beau, il fait chaud... et pourtant... je lutte pour ne pas me faire de mal.

Bipolaire, oui, mais stabilisée, non.
Ce n'est pas normal de penser à se supprimer presque tous les jours... Alterner dans une seule et même journée entre parfois joie intense et souvent gouffre profond...

Aujourd'hui, je suis + mal, mon compagnon et moi, nous nous quittons...
Depuis lundi, je pleure, je souffre, je lutte, j'ai failli appeler les urgences tout à l'heure.

Ne vous inquiétez pas. Le fait d'écrire m'apaise un peu.

Celà fait plus de 13 mois que je gère la reconstruction de ma maison, incendiée l'été dernier. Je craque, c'est long et toujours semé d'embûches notamment dans les démarches.

Depuis plus de 13 mois, je ne travaille pas...

L'énorme point positif : mes 3 enfants que j'aime plus que tout. Mais leur mois de vacances avec leur père a été si long...
Ils reviennent avec moi demain soir ! Donc, j'essaie de me recentrer sur eux et préparer leur chambre etc.

Comme je le disais dans un autre post, j'ai une peur terrible de mon avenir à moyen terme... La bipo aura la peau de mes aptitudes. Comme plusieurs, j'ai un bac+5 et je vais finir à moins d'être stabilisée (?) en invalidité....

Et puis, là, rupture amoureuse... et la descente aux enfers au niveau financier... Mes économies sont à secs...

J'ai réagi : j'ai un rdv avec l'assistant social de mon travail la semaine prochaine.

Je suis vraiment dépitée de cette bipo.
Je mesure de plus en plus les difficultés qu'elle induit dans ma vie.
Et, malgré mon suivi resserré avec mon psy, mes prises de médicament, je m'aperçois que je ne suis pas stable et surtout,je me demande si certains bipo vivent sans "réussir" à se stabiliser ?
Si cela se trouve, cela durera toute ma vie cette envie de me détruire ?
C'est dur.

Ce message n'appelle pas forcément de réponse.
Il m'a permis de faire baisser le niveau de mon angoisse.
J'espère réussir à dormir (car depuis quelques temps, dès que je m'allonge, j'ai une crise d'angoisse).

Perdue avec mes troubles et douleurs psychiques...
Et pessimiste quand à une vie "normale" (sans envie de suicide réccurente et puissante).

J'ai peur.

Luciole

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"Mener une vie simple, c’est s’abandonner à tout. Il s’agit même pas de vouloir faire disparaître ses regrets. Si les regrets sont là, pas de problème, ils ont leur place." - Alexandre JOLLIEN dans Petit traité de l'abandon
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 1 Sep 2016 - 21:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Jeu 1 Sep 2016 - 23:15    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour Lucioles!

C'est un cri du cœur que j'entends là. J'ai suivi ton évolution depuis un certain temps, même si j'ai été absent du forum par moment. J'ai confiance que tu ne le fera pas, mais ta souffrance a l'air si grande. Tes enfants sont ta grande fierté et une grande partie de ton bonheur. On le sent quand tu écris à leur sujet. J'en déduis que tu vis de vrais moments de bonheur à leur côté. Tu as traversé une longue période de grand stress. Tu as peut-être besoin de plus de temps pour t'en remettre. Tu sais, nous sommes plus vulnérables même quand on est stabilisé. Notre grande sensibilité demeure. Il t'arrive en plus cette rupture. Que de changements en si peu de temps pour toi. Même en étant stabilisée, il m'apparaît normal de vivre des angoisses avec ce que tu traverses. Les non bipo ne feraient guère mieux.

Sincèrement, penses à toi et à ce qui t'es le plus chère et ne demeures pas seule avec cette souffrance. Demandes de l'aide et ne restes pas seule. Tu vaut qu'on prenne soin de toi et tu mérites de te sentir mieux.

Je penserai à toi et je t'envoie une belle énergie.

Amicalement xx

Robbain

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Le chemin vers le rétablissement est aussi personnel qu'une empreinte digitale. À chacun de trouver sa voie...avec, parfois les lumières des autres qui forment des points de repère pour ne pas s'y perdre. Le rétablissement est une façon de voyager dans ces méandres parfois un peu compliqués.
Revenir en haut
Mamounette
Bipote Turquoise

En ligne

Inscrit le: 15 Oct 2013
Messages: 320

MessagePosté le: Ven 2 Sep 2016 - 05:09    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour Luciole

Tu subis tellement d'épreuves depuis quelques temps qi'il est tout à fait normal que tu sois si mal.
Aujourd'hui tu retrouves tes enfants, je t'envoies beaucoup d'ondes positives.
Prends soin de toi, courage
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Ven 2 Sep 2016 - 07:00    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour Luciole,

Je pense que l'on peut arriver à tenir à l'écart les pensées suicidaires malgré une stabilisation imparfaite. Comme je le dis souvent sur le forum, il n'y a pas une stabilisation mais des formes de stabilisation. Peut-être que nous nous sommes tous leurrés à croire à une stabilisation parfaite qui nous rendrait "normaux". La chute est alors d'autant plus dure lorsque l'on se rend compte que malgré tous les efforts, le résultat est loin de ce qui était espéré.
Il nous faut apprendre à bien vivre avec la stabilité qui est à notre portée. Il y a des chanceux, ceux pour qui la maladie se fait complètement oubliée, et puis tous ceux pour qui la rémission est incomplète.

Par rapport aux idées suicidaires, elles peuvent survenir lors d'une période de grande fatigue ou après un gros stress, comme ce que tu as vécu. C'est donc légitime que tu aies une sensation de vide. Une amie dépressive se maintenait hors de l'eau tout au long de son divorce houleux. Le jour où le divorce a enfin été déclaré et qu'elle s'est retrouvée hors de chez elle, les pensées suicidaires sont revenues au centuple.
Les pensées suicidaires peuvent aussi venir en dehors de toute cause, ou plutôt dès que l'on va mal ou que l'on a une difficulté, le suicide devient LA réponse à tout (même si c'est la plus mauvaise réponse !).

Peut-être que l'on oublie de donner un sens profond à sa vie qui nous empêcherait de croire que la mort est enviable. On se focalise sur les traitements, le travail, le compagnon, les enfants,... mais quel sens donne-t-on à sa vie ? Qu'est-ce qui, au plus profond de nous, nous émeut, nous fait aimer la vie ?
Pour certains c'est la peinture, pour d'autres l'écriture, la beauté des textes, pour d'autres la musique,...
Aucune psychothérapeute ne trouvera la réponse à ta place, même si elle peut t'aider à trouver ton chemin. A chaque fois que je trouve la vie absurde, j'écoute de la musique. Elle m'a toujours sauvée. Depuis quelques temps, je me suis mise à l'apprentissage d'un instrument de musique. C'est dur mais quel bonheur ! A présent, je me dis qu'il faut que je vive le plus longtemps possible pour avoir le temps de me perfectionner.

ça doit te paraître complètement hors de propos vu ce que tu ressens actuellement, mais je pense sincèrement que nous avons tous un domaine qui nous passionne au point de nous empêcher de vouloir mourir.
En attendant, prends soin de toi et garde espoir. Peut-être que cette baisse de régime t'oblige à te questionner sur des points essentiels que tu avais mis de côté. Après tout, la dépression a des vertus (même si elle est douloureuse), sinon elle aurait disparu au cours de l'évolution.

Bises
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Ven 2 Sep 2016 - 10:31    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour à vous,

Merci pour vos mots de réconfort et d'invitation à la réflexion.

Ce matin, je vais nettement mieux, après une bonne nuit de sommeil.

Oui, ma rupture amoureuse me fait mal...
Mais, oui, je veux vivre et accueillir chaleureusement mes enfants ce soir.

Donc : depuis ce matin, après un réveil qui aurait pu m'orienter vers un état larvesque, j'ai pris le taureau par les cornes et allez, hop !
Ménage, courses

Les soucis financiers? et bien, on se serre la ceinture et si cela ne suffit pas, je demanderai à la banque de diminuer temporairement mes mensualités ou j'emprunterai à un ami.

Ce n'est pas ces nouveaux obstacles, effectivement, qui vont entamer tous les efforts et les bonheurs vécus (tu as raison Robbain, j'ai vécu aussi de très bons moments !).

Merci
Et girl, moi, ce qui me retient (hormis mes enfants) c'est ma soif de connaissances. C'est vrai que c'est bien de se souvenir de tout ça, c'est "l'avantage" de connaître la maladie depuis quelques temps.

Merci d'avoir été - comme d'habitude - présents !

Bonne journée à vous,

Luciole

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"Mener une vie simple, c’est s’abandonner à tout. Il s’agit même pas de vouloir faire disparaître ses regrets. Si les regrets sont là, pas de problème, ils ont leur place." - Alexandre JOLLIEN dans Petit traité de l'abandon
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Ven 2 Sep 2016 - 17:11    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Luciole a écrit:
B
Depuis plus de 13 mois, je ne travaille pas...

(...)

Comme je le disais dans un autre post, j'ai une peur terrible de mon avenir à moyen terme... La bipo aura la peau de mes aptitudes. Comme plusieurs, j'ai un bac+5 et je vais finir à moins d'être stabilisée (?) en invalidité....



Luciole j'ai lu attentivement ton post et te remercie de ta confiance envers nous et ton courage.

Je venais aussi concernant le bac+5, avec mes mentions très bien et pourtant, le travail est impossible sans crises suicidaires ! Et justement, je me sens pourtant stabilisée. Si c'est ça ma stabilité elle ne m'offre aucun avenir, à tout juste 25 ans.

Luciole, si tu ressens le besoin de parler de ton bac+5 et de ta peur du futur, je suis là.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 17:21    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour à tous
Ce post ce matin avait retenu mon attention et j’avais tapé une réponse chiadée à mon avis
Malheureusement le dieu de l’informatique m’a lâché et le message a fait gloup ! (je crains d’assister à la lente agonie de mon micro)
Je tape sur word pour éviter les incertitudes de ma connexion internet (quoi que même sur word je balise et je sécurise à mort)
J’étais un peu énervée par le tour que prenait cette chronique
Mais un bac plus 4 peu t il comprendre un bac plus 5 ?
C’est cette notion de bac+N dans la société française m’agace
C’est vrai que j’ai épousé un bac+2 de récente condition puisque nous nous sommes rencontrés à l’école des assurance ou mon mari préparait un bts d’assurance (moi aussi pour étudier le droit des assurance)
Je n’ai pas pu avoir un accès l’ENASS , l’école supérieure des assurances, mon dossier n’était pas assez bon

Oui mais quoi ?

Ma vie aurait elle changée ?
Faut dire qu’a la base je suis nulle en tout, un pur cancre de l’éducation nationale que mes parents ont corrigée à coup de baffes donc jusqu'à ce niveau bac plus 4
J’ai avalé comme un âne un tas de truc pour régurgiter comme un perroquet (exceptionnel pour le perroquet, la régurgitation étant plutôt le fait des pélicans)
J’avalais une tonne de xanac pour tenir le coup
J’ai terminée mes études en foirant une première année d’école du Louvre a coup de lexomil et de dégout, le monde de l’art, le seul dans lequel je voulais rentrer ,demandait d’avaler comme une autruche doper à mort quinze encyclopédies par an, sans parrainage pédagogique
Dépression
Carrière dans les assurances
Alcoolisme, ts
Ccd d’assurance
Et fin

Leçon personnelle :
Le monde professionnel redistribue les cartes
Il y a les diplômes
Il y a des personnes à forte capacité d’adaptation à certains milieux professionnelles
Car les capacités demandées sont différentes : une grande capacité à survivre aux stress et aux collègues et aussi aux clients
C’est une chance pour tout le monde
Des gens de peu d’études arrivent à grimper (ou simplement de bac pro bien ciblé)
Exemple pratique
Je suis la femme du chef de service d’une grosse boite (une sorte de Bonemine , la femme du chef du village gaulois dans Asterix )

A quoi servent nos médailles de généraux des universités ou écoles vairées (je passe sur les écoles qui méprisent les universités)
L’accès a des idées, l’apprentissage à leurs analyses et une connaissance des moyens de communication
Ce n’est pas rien, il permet une réadaptation, adaptation plus rapide
Enfin, en principe
Nous avons des cartes mais pas toutes
Il nous faut découvrir les suivantes
Reste que plombiers, boulangers, architectes, juristes, géomètres, auxiliaires en puéricultrices, horticulteur, alpiniste, nous demandons tous à nous épanouir également et cela nous réunies
Je souhaite une bonne soirée à tous le monde !
Un soleil encore chaud
Un couché de soleil
Et plein d’étoiles
Nous devons être 6 milliards d’individus à chercher la grande ourse, même le gros des humains : les analphabètes…
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 17:44    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Je livrai seulement mon histoire, je ne faisais en aucun cas la morale.

Mon père chéri a le bac et n'a pas pu en faire plus en raisons financières et surtout mon compagnon n'a AUCUN diplôme.

Je ne dis pas que l'on ne peut pas aimer son métier qui a demandé moins d'années, ça le facteur maladie et le facteur financier inégalise les gens.

Seulement je dis que je n'ai sais pas pourquoi j'ai fait autant d'efforts dans mes études pour ne même pas... réussir à travailler.
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 17:45    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

je m'en suis même rendue malade de ces études, j'ai fait quatre mois d'hospi la dernière année et on m'a donné le diplôme où j'avais été cancre

quant aux conditions financières, je les ai eu donc j'ai de la chance que beaucoup n'ont pas
Revenir en haut
mado
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2007
Messages: 79

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 17:57    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

clelys, tu as pensé aux électrochocs?
ma fille était dans ton état il y a 10 ans et la sismo l'a sauvé
sans ce traitement, elle ne serait plus là
bise de mado
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 18:54    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Fontaine,

J'aime beaucoup tes interventions.
Je ne pensais pas blesser ou faire polémique. Je côtoie dans ma vie différentes personnes, quels que soient leurs diplômes !
D'ailleurs, je te rejoins tout à fait qu'un diplôme n'est qu'une carte et qu'il y en a bien d'autres.
Le sujet du post (qui est toujours d'actualité pour moi) c'est : la lutte contre les idées suicidaires...
Exemple aujourd'hui : c'était présent dès le réveil et très intense en fin de matinée; alors qu'après une sieste, cela allait.
C'est étrange tous les yoyos que j'ai en ce moment.
Suis-je la seule à ressentir des changements si brusques au cours de la journée et ceci jour après jour ?

Bonne soirée fontaine, bonne soirée à tous

Luciole

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"Mener une vie simple, c’est s’abandonner à tout. Il s’agit même pas de vouloir faire disparaître ses regrets. Si les regrets sont là, pas de problème, ils ont leur place." - Alexandre JOLLIEN dans Petit traité de l'abandon
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 18:55    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour,
Une petite intrusion dans la file  Razz  des bacs + ...
Je ne partage pas tout à fait ton avis Fontaine.
Non seulement le niveau est important pour un recruteur comme pour les RH d'une boîte, mais aussi l'école ou la fac où tu as fait tes études. Si tu as HEC, ESSEC ou encore l'ESCP, ou X, c'est toujours mieux que l'EPSI, ...
Il y a grandes écoles, et les autres.
Pour les facs, Dauphine, Assas, ont une meilleure côte que Créteil...
On ne peut pas l'ignorer.
Puis, élément très important: le réseau. Et pour le constituer ou le développer si tu en as déjà un, et bien c'est très souvent par tes études et le club des "anciens" que devras "agir".
Evidemment, les activités comptent aussi: golf, voile ... Réseau familial, "occulte". Bref, il en existe de multiples.
En résumé, 2 éléments comptent: études et réseaux. Indissociables.
Ensuite, chacun peut suivre sa voie. Il faut mieux s'épanouir en étant menuisier que malheureux en étant banquier!
Tout du moins, c'est mon avis.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 19:05    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Oups, nous avons dû posté en même temps Luciole...
Pour répondre à tes interrogations, j'ai parfois des humeurs changeantes dans la journée, très rapprochées.
Mais ces états sont finalement assez rares.
Mais elles sont très "douces", et s'apparentent à une certaine lassitude, une éventuelle et légère angoisse, mais jamais d'idées suicidaires. Quelques pensées, sans doute.
Puis, l’ascenseur remonte, mais pas très haut.  Du -1 au +1. Flat boy!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 19:24    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Pour moi j'ai quelques envies suicidaires depuis trois semaines mais c'est du au fait que je travaille donc je sais pourquoi
Ces idées sont très fortes, mais les soirées elles sont complètement apaisées.
pourtant je n'avais pas eu d'envies suicidaires depuis deux ans
je comprends ton inquiétude...

Je pense que la rupture amoureuse qui est de l'ordre d'un oeil à chaque fois a, dans ton cas, grande importance.
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 19:25    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

clelys a écrit:
Pour moi j'ai quelques envies suicidaires depuis trois semaines mais c'est du au fait que je travaille donc je sais pourquoi
Ces idées sont très fortes, mais les soirées elles sont complètement apaisées.
pourtant je n'avais pas eu d'envies suicidaires depuis deux ans
je comprends ton inquiétude...

Je pense que la rupture amoureuse qui est de l'ordre d'un oeil à chaque fois a, dans ton cas, grande importance.


d'un deuil *
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2016 - 19:34    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Pour clore le sujet sur les études :
Il est clair que certains ingrédients (que cite Dezas) facilitent la "réussite" professionnelle. A-t-on réussi sa vie en intégrant telle ou telle entreprise ou en gagnant tant par mois ? J'ai rencontré des gens imbuvables, et pourtant si "intelligents", de parfaits candidats pour un parcours prestigieux. Qu'est-ce que réussir sa vie ? Qu'est-ce que l'intelligence ?
Quand j'ai découvert que j'avais été une enfant précoce, moi qui n'ai jamais eu aucune mention, qui aie failli redoubler... ça donne à réfléchir sur la façon dont on évalue les compétences des élèves tout au long de leur scolarité ! J'ai longtemps traîné un sentiment d'échec et d'incompétence. Quelle ironie !

En regardant par curiosité sur le net ce que sont devenus certains de mes camarades de classe, je vois qu'il y a de nombreux outsiders qui ont bien mené leur barque en dépit d'une scolarité moyenne. Et effectivement, il y a aussi de très bons élèves qui rament à se frayer un parcours. D'un certains côté, c'est plutôt positif car cela montre que le niveau d'un élève en classe ne conditionne pas forcément son parcours professionnel. Pas besoin d'avoir été 1er de la classe pour avoir une vie professionnelle épanouie. Mais le problème, c'est que tous les bons élèves à qui on a répété qu'en "travaillant bien à l'école, on aurait un travail assuré", se sentent floués. Ce que tu ressens Clélys, d'autres personnes (y compris les non bipolaires) le ressentent aussi. En cours de route, nos professeurs ne nous ont pas dit qu'il y avait bien d'autres compétences à travailler (confiance en soi, adaptabilité, capacité à travailler en équipe,...).

Peut-être qu'il te faudra relativiser les réussites scolaires. Pour autant, cela n'a pas servi à rien d'avoir autant travaillé en classe, tu as appris beaucoup de choses et fais chauffer les neurones Razz


Je reviens au sujet du post
Luciole a écrit:

Le sujet du post (qui est toujours d'actualité pour moi) c'est : la lutte contre les idées suicidaires...
Exemple aujourd'hui : c'était présent dès le réveil et très intense en fin de matinée; alors qu'après une sieste, cela allait.
C'est étrange tous les yoyos que j'ai en ce moment.
Suis-je la seule à ressentir des changements si brusques au cours de la journée et ceci jour après jour ?


J'ai aussi des changements importants au cours d'une même journée. C'est déroutant et épuisant. En ce moment j'ai une baisse de régime, je suis horriblement fatiguée. En fin de compte l'après-midi s'est mieux passée que je ne le pensais. A partir de 16h, je me suis sentie mieux sans raison, comme si on enlevait un voile de brume.
Je ne prévois pas grand chose, je suis contrainte de m'adapter, plus résignée qu'autre chose.

J'ai remarqué que le pire est le lever, ensuite l'humeur s'améliore aux alentours de 15-16h. Je me sens bien jusqu'au coucher. Là, je redeviens un peu morose de voir que je n'ai pas fait grand chose et que je suis dominée par la maladie.
Est-ce que tu as aussi une humeur en forme de cloche ou est-ce irrégulier ?
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 386

MessagePosté le: Dim 4 Sep 2016 - 09:52    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

bonjour
bonjour à tous
mon billet d'humeur était comme tout les billets d'humeurs excessifs, mais j'avais besoin de m'exprimer sur ce que je ressentais
oui on attends forcement un retour de toutes ces années d'investissements

et puis
le sujet principal était le vertige devant la vie et notre maladie
je n'ose plus les mots de peur d'être à coté
je suis du coté des fuyards , l'alcool est une fuite, mes toc aussi
j'essaye juste de m'appuyer sur ce qui est beau
pas mal de spiritualités
j'essaye d'apprendre la compassion et la bienveillance du bouddhisme (c'est mon orientation) , ce qui est une vrai gageure pour moi qui est le coup de griffe facile
j'ai une amie qui s'est suicidée, elle se croyait seule au monde, elle me manque et quand j'entends certaines musiques qu'elle aimait je pense à elle.
tous être qui disparaît laisse un peu plus de vide aux amis


bonne journée !
Revenir en haut
Sabine69
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2011
Messages: 1 260

MessagePosté le: Dim 4 Sep 2016 - 12:30    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour Luciole,

J'ai connu également de grosses fluctuations en cours de journée, avec fortes idées suicidaires qui m'ont conduites aux urgences psy.

Maintenant, quand cela vient, je me dis que ce n'est pas réel, que c'est cette foutue maladie, et j'essaie de penser à autre chose le temps que cela passe.

Plus facile à dire qu'à faire, mais je ne veux plus que cette maladie ait trop d'impact sur ma vie, donc j'essaie, dans la mesure du possible, de minimiser les symptômes afin de ne pas les laisser me bouffer.

Bon courage à toi, ta situation n'est pas très simple en ce moment mais tu vas y arriver!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Sabine
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Dim 4 Sep 2016 - 14:03    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

comme sabine j'ai été plusieurs fois aux urgences face à ces pensées
surtout ne te laisse pas étouffer, si tu en ressens le besoin....vas y
avec toutes mes amitiés
clelys
Revenir en haut
siryl11
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2016
Messages: 10

MessagePosté le: Dim 4 Sep 2016 - 14:34    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour à toutes et tous

Je me suis inscrit depuis peu et je me permet d'intervenir dans la discussion :)
Je voudrais d'abord vous dire que je compatis avec vos souffrances....

Au sujet des idées suicidaires, pour ma part je n'en ai pas tellement, et à lire vos témoignages je me sens plutôt chanceux....

Par contre, j'ai des périodes de grandes souffrance 2 à 5 jours par mois (je rentre dans le champ des cycles rapides apparemment). Dans ces périodes, mon estime de moi tombe à 0, et je me sent nul, indigne, honteux, je me maudis à chaque décision....Je crois que ce qui m’empêche d'avoir trop d'idées de suicide, c'est le travail, d'être obligé de voir du monde en permanence en face de soi. A la maison il y a mon fils, et il y a ma femme.... Je suis toujours "obliger" d'assumer. Ça demande un effort surhumain, surtout avec mon fils d'un an (parfois je craque).

Les fois ou j'ai eu vraiment des idées suicidaire, c'est lorsque je me suis confié à ma femme (ce qui me demande également un effort surhumain) et qu'elle ne m'a pas (ou mal) répondu.... pour moi cela confirmait que toutes mes idées étaient vrais...

En fait dans mon cas, il y a eu pensées suicidaire, quand il y a eu confirmation de l’extérieur de ma très très faible estime de moi....

A ce moment la, le cerveau ne trouve plus d'issue et sombre dans le désespoir, les idées s'auto-alimentent toutes seules, jusqu’à un stade ou vous êtes pris dans une spirale, et si personne ne vous lance de bouée de sauvetage vous restez au fond du trou... Ici arrivent les idées suicidaires, en tout cas pour moi.....
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Dim 4 Sep 2016 - 21:12    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Merci à tous.

Girl : je te répondrai plus tard pour pouvoir te décrire ma courbe ! elle n'est pas en cloche la mienne.

Siryl11 : tu décris très bien les spirales ! Je crois que ma rupture sentimentale et la dispute la précédant sont venues validées la faible estime que j'ai de moi...

Sabine et Clelys, ne vous inquiétez pas, oui, j'irai ou téléphonerai aux urgences le cas échéant. Bon, c'est vrai que j'ai évité ces jours-ci car j'avais peur qu'ils me gardent et je voulais être présente avec mes enfants pour cette rentrée. Mais j'ai prévenu mon ex-mari, au cas où je sois obligée de m'y rendre.

Bonne soirée à vous

Luciole

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"Mener une vie simple, c’est s’abandonner à tout. Il s’agit même pas de vouloir faire disparaître ses regrets. Si les regrets sont là, pas de problème, ils ont leur place." - Alexandre JOLLIEN dans Petit traité de l'abandon
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 18:30    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonsoir à vous,

Mon psy ajoute un anti-psychotique à mon traitement. Je commence donc ce soir le Risperdal - dose 0,5 mg

Je vais bien "voir".

Bonne soirée à vous

Luciole

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"Mener une vie simple, c’est s’abandonner à tout. Il s’agit même pas de vouloir faire disparaître ses regrets. Si les regrets sont là, pas de problème, ils ont leur place." - Alexandre JOLLIEN dans Petit traité de l'abandon
Revenir en haut
Clémence Penrose
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2011
Messages: 556

MessagePosté le: Mer 7 Sep 2016 - 09:52    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour Luciole,

J'espère que cet ajustement de traitement va te donner de l'air en cette période difficile. Je crois qu'on exerce le même métier et moi aussi je me suis séparée fin avril de mon conjoint aussi je m'identifie un peu, du moins je pense que je comprends un peu...Je t'envoie de douces pensées pleine de soleil de chez moi.

Clémence

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Il y a des logiques qui me dépassent sans mettre le clignotant.
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Mer 7 Sep 2016 - 11:18    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour Clémence,

Je te remercie de tes voeux.

Bonjour à tous,

J'ai pourtant commencé avec une dose pour les personnes âgées, mais les effets du Risperdal hier ont été difficiles à supporter; néanmoins, j'ai continué, c'est mieux aujourd'hui. A suivre.

Bonne journée à vous,

Luciole

PS : Clémence, tu es prof de philo je crois ? moi, je suis dans la fonction publique aussi, mais je suis ingénieur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"Mener une vie simple, c’est s’abandonner à tout. Il s’agit même pas de vouloir faire disparaître ses regrets. Si les regrets sont là, pas de problème, ils ont leur place." - Alexandre JOLLIEN dans Petit traité de l'abandon
Revenir en haut
Clémence Penrose
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2011
Messages: 556

MessagePosté le: Mer 7 Sep 2016 - 11:30    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

oui oui je voulais dire qu'on est dans la fonction publique toutes les deux !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Il y a des logiques qui me dépassent sans mettre le clignotant.
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Mer 21 Sep 2016 - 09:54    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour,

Juste pour donner quelques nouvelles :
- je n'ai pas supporté le Risperdal qui était vraiment intéressant dans ses effets positifs mais syndrome extrapyramidal.
- je suis passée au Zyprexa depuis le 13/09, à une petite dose : 0,25 mg
J'ai beaucoup dormi les premiers jours mais ça y est, je peux tenir une journée et l'effet positif attendu est là : je n'ai plus de crises d'angoisse, je ne me sens plus à fleur de peau,je dors bien et surtout je n'ai plus d'idées suicidaires.

Par contre,bah... j'ai déjà pris 2,4kg......
Mais mon psy m'a dit qu'une fois bien stabilisée avec le Zyprexa,il m'aidera à la perte de poids.

Voilà.
C'est tout de même bien de ne pas penser à mourir tous les jours !

Bonne journée,

Luciole

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"Mener une vie simple, c’est s’abandonner à tout. Il s’agit même pas de vouloir faire disparaître ses regrets. Si les regrets sont là, pas de problème, ils ont leur place." - Alexandre JOLLIEN dans Petit traité de l'abandon
Revenir en haut
Mamounette
Bipote Turquoise

En ligne

Inscrit le: 15 Oct 2013
Messages: 320

MessagePosté le: Mer 21 Sep 2016 - 11:11    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour Luciole,

Quel plaisir de lire ton message. Pour le poids, ton psy a raison, le tout est que tu te sentes un peu mieux
Bonne journée
Revenir en haut
Clémence Penrose
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2011
Messages: 556

MessagePosté le: Mer 21 Sep 2016 - 13:26    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

merci de ces belles nouvelles Luciole

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Il y a des logiques qui me dépassent sans mettre le clignotant.
Revenir en haut
beautefatale
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 1 124

MessagePosté le: Mer 21 Sep 2016 - 16:28    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Ma chere luciole
Je suis sidérée que ta maison ait été incendiée et que maintenant tu te separes de ton chéri . N'importe qui a ta place aurait du mal à faire ces deuils .
Je sais comme ta maison etait importante pour toi ,j'en suis desolée.
Nous même avons eu un local detruit par le feu il y a deux ans et je sais par quelles galeres et angoisses tu dois passer.

Tu sais de te trouver toujours dans le même état, je me demande si tu as envisagé de changer de psy , car depuis tout ce temps je ne le trouve pas brillant.
Il n'y a aucune raison que tu ne stabilises pas comme d'autres qui sont nombreux quand même.

Pour ce qui est de ton travail et d'une eventuelle invalidité ,connaissant le plaisir que tu y prends je comprends que cela soit si difficile à accepter.
Certains bipo travaillent ,mais a quel prix aussi bien pour eux que pour les autres.

Moi même stabilisée depuis quelques mois apres 9 mois d'hopital de jour ,je me dirige vers l'invalidité d'ici quelques mois.je suis soulagée car je souhaite privilegier ma santé.
Je pense souvent à toi et à tes pioupioux
Je t'embrasse

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Si on ne peut arrêter le flot des vagues,on peut apprendre à surfer
Je surfe ,je surfe mais je me fatigue quand même !!!!!!!!
Aujourd'hui j'arrive à rester en équilibre sans faire trop d'ecume .Il y a des jours où la vague est destabilisante que d'autres
Revenir en haut
mepine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 3 840

MessagePosté le: Mer 21 Sep 2016 - 17:22    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour à vous,

Luciole, je suis contente que tu te sentes un peu mieux avec la prise de zyprexa, et j'espère que cela va aller en progression.

A bientôt!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Mépine

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» Marc Aurèle
Revenir en haut
Sabine69
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2011
Messages: 1 260

MessagePosté le: Jeu 22 Sep 2016 - 13:48    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Bonjour Luciole,

Je suis contente pour toi que le Zyprexa soit venu à bout de tes angoisses.

Pour le poids, essaie de ne pas y penser car cela peut être anxiogène également. Tu as déjà assez à faire avec ta maison. Tu pourras te pencher sur la question une fois stabilisée.

Comme Beautéfatale, je suis assez dubitative concernant ton psychiatre. Peut-être devrais-tu en consulter un autre pour avoir un 2 ème avis?

Je crois que tu es sous lithium, qui est soit-disant le remède miracle pour notre pathologie. Or un spécialiste de la bipolarité m'avait dit un jour que le lithium ne s'avérait efficace que dans 50% de cas, peut-être serait-il bon pour toi de revoir ton traitement?

Bisous à vous 4!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Sabine
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Jeu 22 Sep 2016 - 13:52    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

beautefatale a écrit:
Ma chere luciole
Je suis sidérée que ta maison ait été incendiée et que maintenant tu te separes de ton chéri . N'importe qui a ta place aurait du mal à faire ces deuils .
Je sais comme ta maison etait importante pour toi ,j'en suis desolée.
Nous même avons eu un local detruit par le feu il y a deux ans et je sais par quelles galeres et angoisses tu dois passer.

Tu sais de te trouver toujours dans le même état, je me demande si tu as envisagé de changer de psy , car depuis tout ce temps je ne le trouve pas brillant.
Il n'y a aucune raison que tu ne stabilises pas comme d'autres qui sont nombreux quand même.

Pour ce qui est de ton travail et d'une eventuelle invalidité ,connaissant le plaisir que tu y prends je comprends que cela soit si difficile à accepter.
Certains bipo travaillent ,mais a quel prix aussi bien pour eux que pour les autres.

Moi même stabilisée depuis quelques mois apres 9 mois d'hopital de jour ,je me dirige vers l'invalidité d'ici quelques mois.je suis soulagée car je souhaite privilegier ma santé.
Je pense souvent à toi et à tes pioupioux
Je t'embrasse


Luciole, je te soutiens à fond concernant ta maison. La mienne aussi a été incendiée et mon père et moi en portant les sévices physiques.

Courage !

Et pour le poids..... J'ai mis 2 ans à grossir et j'ai mis 2 ans à comprendre que je pouvais refaire du sport, cool, de la danse (enfin pas si cool c'est trop rapide xD). Alors laisse toi le temps. :)
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Ven 23 Sep 2016 - 11:59    Sujet du message: Perdue... Répondre en citant

Merci à vous toutes pour vos messages que je découvre ce midi !
Cela fait chaud au coeur !

Oui, cela vous semble bizarre que je ne sois pas stabilisée... bah moi aussi car j'y travaille depuis février 2010...
Ce que vous me dites m'interpelle. Je vais y réfléchir.

Beautéfatale : merci de ton message !!! oui, j'ai pensé à vous lorsque j'ai été confrontée à l'incendie de ma maison...
Là, j'ai presque fini les tracas : cet apm, j'ai l'électricité et mardi le gaz puis réception des travaux mercredi !
Il n'y aura "plus qu'à" ré-emménager.
Comme dirait le monsieur de l'entreprise de déménagement : vous n'avez pas bcp de patrimoine (haha, et pour cause !).
Mais l'essentiel, tout le monde est bien vivant.

Donc, oui, par orgueil, je n'ai pas demandé d'aide, j'ai tout géré toute seule au prix de ma santé en 2016. Pour une fois les angoisses et les insomnies étaient fondées.

Bisous à toutes !!!!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"Mener une vie simple, c’est s’abandonner à tout. Il s’agit même pas de vouloir faire disparaître ses regrets. Si les regrets sont là, pas de problème, ils ont leur place." - Alexandre JOLLIEN dans Petit traité de l'abandon
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:26    Sujet du message: Perdue...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com