Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

SOS. Ma conjointe bipolaire me quitte

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vavel42
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2016
Messages: 3

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 09:57    Sujet du message: SOS. Ma conjointe bipolaire me quitte Répondre en citant

Bonjour,

je vous contacte car mon amie est bipo, je l'ai découvert il y a 1 mois par ces parents (je la croyais seulement dépressive). Nous sommes éloigné l'un de l'autre car sa mère souffre d'un cancer au cerveau, elle a donc été la rejoindre(650 kms), elle devait prendre un nouveau travail le 1/8. Depuis fin mai je suis parti 2 fois la rejoindre, en juillet je voulais mais pas elle, car sa soeur venait avec sa famille et donc beaucoup de monde à la maison... elles se sont disputées, c'est là apparemment vers le 14 que cela c'est déclenché... (Mais son père avait vu des signes avant coureur depuis mi-juin)/ début juillet (irritation, dépenses -il a procuration sur les comptes-...)

je ressentais au téléphone son mal-être mais bon on avais décider de se voir début août.

Le 20 elle m'annonce qu'elle prend une semaine loin de tout pour réfléchir.Le 31 elle me téléphone pour me dire que tout est fini, qu'elle m'a écrit une lettre pour m'expliquer, que tout ce qui arrive à sa mère l'a faite réfléchir, qu'elle veut vivre ses rêves, ne plus se faire dicter sa vie, vivre à 200%, que nous c'était seulement du 100%. En parlant elle me dit que finalement rien n'est décidé...

Le mercredi 3 août je pars la rejoindre sans l'avertir. Elle a été surprise mais contente, mais ce que je venais de faire il aurait fallu le faire il y a 3 semaines. Elle me dit que en fait qu'elle était stressée et avait besoin de dérivatif, n'ayant pas de drogue, elle a pris le sexe, au début elle ne voulait pas tombé amoureuse, mais elle l'ai devenu, c'est l'homme sa vie, son âme sœur, qu'elle avait passé la semaine avec lui et pas seule à réfléchir. Qu'elle voulait rompre le PACS (j'ai temporisé avec un non! Puis après avec une excuse Pôle Emploi). Elle a mal de me faire mal, je suis la seule personne qu'elle ne voulait pas faire souffrir, que je suis ce qui lui est arrivé de meilleur, elle n'arrive pas à ôter sa bague de fiançailles car cela la rattache à moi et que cela est trop dur...

Elle lit beaucoup les phrases sur facebook : il faut regarder les portes ouvertes. Pour faire ce que tu veux quitte ce que tu ne veux plus. Les maladies, crises ne sont pas là par hasard il nous montre le chemin à suivre...

Le lendemain, elle est partie le rejoindre pour 24 heures. C'est en parlant avec ses parents que j'ai appris son trouble, ils sont désemparés, ne savent plus quoi faire, ils laissent passer

Je me suis beaucoup renseigné sur la maladie (évitant un peu les forums), j'ai compris sa manière de fonctionner qu'en fait j'appliquais sans le savoir (conditionnel...) se que ces parents et soeur ne font pas, il sont directifs d'où crise..

Le vendredi soir la veille de mon départ, elle m'annonce qu''avec son nouvel ami , il vont aménager ensemble,... M'indique qu'elle passera la semaine du 15 août prendre des vêtements, qu'elle laisse les meubles qui sont dans notre maison car il y sont bien (elle déménage son autre domicile, nous devions aménager ensemble en juillet ( avant la maladie de sa mère...).

Le 3 août elle me dit de toute façon je ne me serais pas plu chez toi, samedi 6, qu'est ce que j'aimerais vivre ici, près de ta famille que j'aime (le mode de fonctionnement de ma famille lui convient parfaitement, pas de directives, des conseils, on s'écoute, on se parle...).

Avant mon départ j'ai essayé de planter des petites graines, sur nous 2, notre couple, nos erreurs, notre futur, j'ai essayé de rester positif, tiré les leçons du passé pour rebâtir mieux et plus solide (on est plu fort à 2, couple en crise ne veut pas dire rupture mais aménagements, 2eme chance... Réponse : j'entends, j'écoute, mais je ne peux pas te répondre, ce n'est pas mon état d'esprit en ce moment.

Depuis je lui ai écrit une lettre pour répondre à sa lettre et semé à nouveau. Je ne lui ai pas dit que je savais pour sa maladie. Quelques jours plus tard , je l' ai eut au téléphone, je lui ai dit que ma lettre l'attendait, même si je savais que pour l'instant, elle ne l'interpreterai pas. Elle s'est mise en colère : Je ne suis pas malade ! Réponse de ma part : ce son les paroles que tu m'as dit le jour de mon départ que je te répète, et pas ma pensée, cela l'a calmée.

Depuis, quelques SMS, pour le déménagement de notre maison, elle a déjà repoussé 2 fois...

Je ne sais pas si elle prend ses médicaments et vois un psy (ses parents ne surveille pas et il ne savent pas le nom du psy..). Je vous écris car je suis un peu perdu, je ne veux pas la perdre, j'espère que je ne fait pas trop de fausses manœuvre en parlant comme je parle et agissant ainsi, que faut-il faire et dire comment... Combien de temps encore peut durer la phase de manie (avec et sans traitements), et si après cette phase, "le plan Q" disparaîtra et que les graines semées vont germé faire leur effet....

Nous avons un chien, dont elle s'occupe en ce moment, elle sait que je tiens beaucoup à notre toutou. Ce fait peut-il aider lors de sa redescente à nous rapprocher ?



Pouvez-vous m'aider, et répondre à ces quelques interrogations ? Je vous remercie par avance, pardon d'avoir été peut-être, non sûrement un peu long...

Vavel
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 09:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 14:03    Sujet du message: SOS. Ma conjointe bipolaire me quitte Répondre en citant

Bonjour Vavel,

Difficile ta situation, j'espère que tu tiens le coup.
Pour répondre à ta question, c'est pas évident.
Mais, il me semble avoir lu plusieurs parcours "similaires" où le/la bipo partait pour du 200% laissant son ami(e).

Je dirais qu'il y a beaucoup plus de chance qu'elle revienne vers toi que le contraire, mais tu auras la réponse après son épisode (hypo)maniaque.
Pour l''instant, c'est comme si elle ne parlait plus la même langue; vous ne pouvez vous comprendre.

Pour la durée de la crise, si jamais elle n'est pas "soignée", cela peut être plusieurs mois.

Mais je pense que tu auras d'autres témoignages pour t'éclairer.

En attendant, prends soin de toi et ne cherche pas trop à lui faire entendre raison car tu vas t'épuiser.

Courage

Luciole

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"Mener une vie simple, c’est s’abandonner à tout. Il s’agit même pas de vouloir faire disparaître ses regrets. Si les regrets sont là, pas de problème, ils ont leur place." - Alexandre JOLLIEN dans Petit traité de l'abandon
Revenir en haut
Vavel42
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2016
Messages: 3

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 14:31    Sujet du message: SOS. Ma conjointe bipolaire me quitte Répondre en citant

Bonjour Luciole,

Merci pour ton message. Je sais hélas qu'il faut être patient... je ne vis plus je survis, c'est toute la différence, je me dis tout les matins, c'est peut-être pour aujourd'hui. Mais le soir les murs deviennent prisons...
Je ne la contacte pas, je fais silence radio. Le seul message que je lui enverrai sera quand elle aura sa lettre pôle emploi. J'ai oublié dans le long exposé, nous avons un chien dont elle s'occupe actuellement. C'est un peu notre bb, cela peut-il crée un lien avec moi fort comme si c'était un enfant (elle sait que j'aime mon chien autant qu'elle, et elle a aussi conscience que le chien est très attaché à moi, lors du séjour de "rupture" le chien ne m'a pas quitté d'une semelle, il n'a que 8 mois pourtant...)?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 15:36    Sujet du message: SOS. Ma conjointe bipolaire me quitte Répondre en citant

Bonjour Vavel42,

J'ai lu attentivement ton histoire, il y a du positif car tu sembles avoir de bonnes réactions, une famille dont le mode de fonctionnement convient à ta compagne, et surtout un animal qui maintient le lien entre vous deux.
Malgré tout, il y a aussi des facteurs négatifs qui risquent d'aggraver la situation et tu les as bien repérés : sa famille qui n'a pas du tout la bonne attitude, le stade du déni de ta compagne, internet (le fait qu'elle s'appuie sur des citations pour justifier ses choix hasardeux).

Donc si à l'avenir elle revient vers toi et est prête à se soigner, il lui faudra dépasser le déni de la maladie (un très gros et long travail sur soi) et apprendre à prendre ses distances par rapport à sa famille si celle-ci ne souhaite pas changer son mode de fonctionnement (attention, je ne dis pas qu'il faut qu'elle coupe les ponts, loin de là, mais qu'il faudra apprendre à ne pas se laisser déstabiliser).

Le problème avec la maladie bipolaire, c'est que l'hypomanie est tellement grisante que l'on ne souhaite pas se soigner. Imagine que tu es dans un état où tu ressens tout de façon extrêmement intense (le Dr Gay m'avait dit qu'un état maniaque c'est la cocaïne x 1000). Les pensées fusent, les sens sont exacerbés, tu vis à 200%,... pourquoi voudrais-tu revenir à une vie "normale" ? Longtemps j'ai gardé la nostalgie d'un épisode hypomaniaque particulièrement fort. Tout était tellement extraordinaire ! C'était encore au début de la maladie. Je niais la nécessité de me soigner car je voulais revivre ça à nouveau, quitte à endurer des dépressions sans fond.

Malheureusement (ou heureusement !), je n'ai plus jamais vécu d'état aussi pur et extatique. Les hypomanies qui ont suivies ont toujours été teintées d'agressivité ou d'un soupçon de mal-être. Une hypomanie ou une manie ne sont pas forcément heureuses. Lors d'un virage maniaque sous antidépresseur, j'ai ressenti une grande souffrance avec une incapacité à agir sur l'emballement. C'était un peu comme avoir en soi une chaudière qui tourne à fond les ballons en zone écarlate; un emballement vertigineux. Suite à cela, il a fallu que je me rende à l'évidence : ma vie n'était devenue que souffrance et il fallait accepter une prise en charge sérieuse.

J'ai dérivé un peu du sujet initial mais je souhaitais te donner mon témoignage pour que tu comprennes comment on peut en arriver à ne pas chercher de soin et comment on finit par l'accepter. Après cette étape d'acceptation des soins, il y a encore de nombreuses étapes : trouver le bon traitement, le prendre correctement, se documenter sur la maladie, adopter une bonne hygiène de vie,... Selon les personnes tout cela peut être plus ou moins long. Avoir une bonne capacité d'introspection et d'analyse de ses erreurs est un atout pour parvenir à dompter la maladie.

Bonne fin d'après-midi et beaucoup de courage
Revenir en haut
Vavel42
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2016
Messages: 3

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 18:59    Sujet du message: SOS. Ma conjointe bipolaire me quitte Répondre en citant

Merci girl... pour ce témoignage, il me conforte dans mes idées. Petite précision, ma présentation était déjà assez longue, donc je n'ai pas tout écrit... Elle m'avais raconté son histoire, sauf sa maladie, par petit bout façon puzzle, je crois savoir d'où vient son trouble (très gros traumatisme à l'adolescence), depuis 20 ans elle enchaîne les hauts les bas, avec ses excès. Mais depuis 4/5 ans elle était suivie par une bonne psychiatre la suivait, qui lui a fait prendre conscience de beaucoup chose qu'elle ne voulait plus (les excès, une vie instable etc), avec moi elle avait trouvé la bonne personne pour se fixer. Les stress de ces derniers mois, ont eut raison du travail qu'elle avait entrepris depuis ces dernières années... Je pense qu'elle a fait un virage maniaque sous antidépresseurs, en août j'ai honte, mais j'ai fouillé son armoire à pharmacie, abilyfy et antidépresseurs... Elle à aussi des problèmes de thyroïde, et de poids (opération gastric-bypass, il y a un an et demi -50kg environ). Nous voulions un enfant, elle a été voir sa psy pour un changement de traitement durant l'hiver, ce qui fut fait, en mai, lors d'un voyage elle était irritable, elle a voir son psy qui lui a dit que c'était normal à cause du changement de traitement, puis après est venue la maladie de sa maman... et le reste de l'histoire...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:48    Sujet du message: SOS. Ma conjointe bipolaire me quitte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com