Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Manie, hypomanie, dépréssion, mélancolie: Et après?

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Dim 11 Sep 2016 - 10:47    Sujet du message: Manie, hypomanie, dépréssion, mélancolie: Et après? Répondre en citant

Bonjour,


Nos différentes phases entraînent des actes, des paroles, des comportements, ..., qui se répercutent pas seulement sur notre cercle restreint. Elles touchent aussi notre univers public: travail, banques, administrations, école de nos enfants, etc.
Ces montagnes russes entraînent une perception bien particulière qu'ont les autres de nous, mais laquelle?
En phase up, brillants que nous sommes, nous imaginons des projets pharaoniques, effectuons les premiers pas, nous pouvons être engagés. Puis on redescend. Mais nos actes passés nous obligent à affronter une réalité que nous avons construite quelques jours avant. Généralement, on plonge dans les affres de la dépression, avec, en plus, nos brillantissimes constructions hypomaniaques à gérer.


Par exemple, et dans le cadre de notre activité professionnelle, présenter un projet à notre employeur qu'il a accepté et nous a chargé de réaliser. Mais voilà, en phase down, même neutre, on ne sait pas vraiment comment le réaliser, par où commencer...
On plonge un peu plus...
Alors que faire? Comment se sortir de ce guêpier? Faire l'autruche, aller voir son patron et trouver des excuses, des arguments (quand on peut) pour abandonner le projet? Quelle perception a notre employeur de ce revirement, avec cet état dépressif que nous véhiculons? Un arrêt maladie?
Où encore à l'école. Une remarque, ou n'importe quel autre prétexte s'il en faut, nous pousse à prendre rendez-vous avec le proviseur. Et c'est parti pour les critiques, ou les louanges de l'établissement, parfois incompréhensibles pour notre interlocuteur. Puis vient la réunion parents-profs, et là, que dire au proviseur s'il vient nous voir, ou nous venons le voir pour nous expliquer? Ou fuir? Et pour nos enfants. Que faire: dilemme!
En phase "down", nous sommes absents à tous les événements scolaires. Et un jour où il fait beau, nous venons à une réunion. Surprise chez le corps enseignant! Et si en plus nous sommes en phase "up", c'est l'énorme surprise!
Oups, nous signé un compromis de vente! Le délai de rétractation est écoulé, nous étions pourtant certain de vendre la maison avant d'acheter l'autre. Et la logistique estimée facile et bien pensée, finalement ne l'est pas tant. Notre nouvelle phase dépressive pousse à se désintéresser de tout ou presque. Que faire?
Et je n'évoque pas les périodes maniaques, un "tantinet" plus compliquées à gérer à posteriori.


Des exemples comme ceux-ci, nous en avons tous ou presque vécus.
Des témoignages, des solutions, des techniques? Des conseils, de l'aide?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Sep 2016 - 10:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Dim 11 Sep 2016 - 12:36    Sujet du message: Manie, hypomanie, dépréssion, mélancolie: Et après? Répondre en citant

Bonjour Dezas,

C'est drôle, je pensais justement à la question de la fiabilité de la personne bipolaire ce matin. Comme tu le dis, la très grande disparité entre nos deux phases donne une image de personnes insaisissables, peu fiables, versatiles,...
Idéalement, il faudrait qu'en phase (hypo)maniaque un proche puisse nous freiner ou au moins nous obliger à reporter nos formidables projets (encore faut-il que le bipolaire soit coopératif et le proche non influençable !). Quant à la dépression, il faudrait parvenir à ne pas s'isoler complètement, ne serait-ce que pour ne pas l'aggraver davantage.
Revenir en haut
siryl11
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2016
Messages: 10

MessagePosté le: Dim 11 Sep 2016 - 12:47    Sujet du message: Manie, hypomanie, dépréssion, mélancolie: Et après? Répondre en citant

Je me retrouve bien dans ce que tu dis dezzas, surtout au niveau proffessionnel.

Des solutions? Je n'en vois pas trop a part une conscience accru de soi meme et de sa maladie...

Personnellement au travail en phase depressive je ne prend aucune decision, car je sais que je ne suis pas objectif...
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Dim 11 Sep 2016 - 13:44    Sujet du message: Manie, hypomanie, dépréssion, mélancolie: Et après? Répondre en citant

Un des problèmes c'est vrai, est la phase hypo. Difficile de s'en rendre vraiment compte, ou même de la (se) contrôler. Mais je crois Girl Anachronism que tu contrôles ta maladie sans véritablement suivre une médication. Tu es à part ;-).
Pour l'aide d'un proche, encore faut-il en avoir un. Dans mon cas, la question ne se pose pas, j'ai fait le vide autour de moi.
A moins que la médication soit devenue ma meilleure amie, objective et solide quand je le veux (à savoir je persiste à la suivre, à gober ce qu'elle m'impose tant que je l'accepte), personne à proximité. Sauf mon psy. Lui c'est mon meilleur ami. Ça fait 2 meilleurs amis, je suis bien loti finalement!
Sryl11, tu ne prends pas de décisions quand tu en état dépressif, dans cette phase tu fais le "minimum" dans ton métier je suppose (ce n'est pas une critique).Mais une fois cette phase terminée, as-tu "raté" des épisodes dans ton évolution, celle de ta société?
Et que dis-tu à tes collaborateurs quand ils constatent une renaissance? L'as-tu remarquée dans leur regard?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
Charles
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2016
Messages: 96

MessagePosté le: Dim 11 Sep 2016 - 14:54    Sujet du message: Manie, hypomanie, dépréssion, mélancolie: Et après? Répondre en citant

Bonjour Dezas,

Pourquoi as-tu fait le vide autour de toi ? Et en dépression ou en hypo ?
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Dim 11 Sep 2016 - 17:54    Sujet du message: Manie, hypomanie, dépréssion, mélancolie: Et après? Répondre en citant

Bonjour Charles,


Pour répondre à ta question, ça s'est fait un peu tout seul en fait. J'ai une vie professionnelle qui me fait rencontrer beaucoup de personnes, et j'ai eu de moins en moins envie d'échanger sur des sujets somme toute banals et que j'estimais très peu intéressants. En quelques mots, les gens m'ennuient, tant leurs discours que leurs attitudes, leurs certitudes ou leurs contentements, leurs jalousies ou leurs dépendances ... J'ai déjà assez à faire avec mon métier qui, Dieu merci, m'épargne l'inutile. Même si je dois aussi le prendre en compte et jouer avec ... Mais c'est professionnel.
Puis, au fil de l'eau, je me suis isolé avec mes livres et mes réflexions...


Pour rebondir sur le sujet de la file, je n'ai, à ce niveau, aucuns soucis pour assumer mes actes, comportements, paroles, auprès d'un cercle amical ou même sentimental que je n'ai plus.
Mais, quand je me remémore certaines choses que j'ai faites quand j'évoluais dans un cercle amical, j'assumais ce que j'avais dit ou fait. Depuis des discours dérangeants jusqu'à des actions déroutantes. Ils l'étaient aux yeux de certains (es), pas aux miens, j'estimais qu'ils étaient l'expression d'une personnalité "différente". On me trouvait parfois bizarre, ou étonnant en tout cas surprenant. Je crois avoir été associé à la surprise, au danger, à l'inconnu, à l'aventure, bref, tous ces mots.
Des amitiés ont été brisées aussi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:50    Sujet du message: Manie, hypomanie, dépréssion, mélancolie: Et après?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com