Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Alcool et variations de l'humeur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 103

MessagePosté le: Sam 8 Oct 2016 - 19:33    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

Bonsoir les bipotes,


C'est une réflexion, plus qu'une aide. Bien que, finalement, je n'en suis pas si sûr...
Aujourd'hui, mon puîné et moi-même sommes allés assister à un match de rugby: Racing 92 contre Stade Français, à Colombes (le bout du monde pour le parisien que je suis...). Mon fils soutient le Racing, moi Paris. On a perdu... Bref.
S'il existe une importance, une seule, ce sont mes enfants. C'est peut-être pour eux que je suis toujours là. Qui sait, la réalité s'impose et il est peu utile, sauf par curiosité, plaisir de la réflexion et de l'introspection, de s'interroger si elle était autre.
Mon sentiment est d'avoir imposé à mon fils une tristesse et une absence pesante. J'ai cette certitude que mon humeur nous a obligé.
Ce qui devait être un moment de plaisir et de gaïté ne l'a pas été. Tout du moins je ne l'ai pas vécu ainsi. Et j'ai trouvé mon fils éteint.
Evidemment je m'estime responsable. Et comme j'ai un fils véritablement adorable, il n'a rien dit. Mais je connais mon fils...
Pour l'appartenance d'un "drapeau" (en plus du Racing!), j'ai laissé un quidam prendre possession de celui de mon fils, bien qu'il en est deux. Jamais, de mémoire, je n'aurai laissé une telle chose se produire. Je sais être convaincant, oralement ou physiquement, et le danger ne m'effraie pas, bien au contraire (cf. autres posts). Mais là j'ai lâché, fatigué, peu intéressé. Alors que le principe, lui, l'était.
J'ai bien vu que mon fils me regardait, étonné, triste. Lui qui a vu son père virer les flics de notre maison, imposé l'introduction d'objets interdits à la police et aux services de sécurités dans les fan zones, et encore tellement d'autres choses...
Bref, tristesse.
Alors que son train partait, le ramenant chez sa mère, j'ai cru que j'allais pleurer. J'écris ces mots et les larmes emplissent mes yeux, sans déborder, sans couler, timides qu'elles sont.


Cela faisait neuf mois que je n'avais pas bu.
Cet état "léthargique" dure depuis quelques temps déjà, alors même que je connais un vrai succès dans mes affaires (je suis à la limite de ne pas comprendre pourquoi, tellement je me trouve "moyen"). Je prenais de l'Espéral, je l'ai arrêté depuis dix jours. Aucune envie de consommer, jusqu'à aujourd'hui, ou presque. Je me suis même forcé, je n'avais aucuns désirs d'acheter du Bourbon. Mais là, je le bois... Je ne sais même pas pourquoi.
Je veux échapper à cette "médiocrité", certes. Mais je sais, à ce moment précis,  que ce n'est pas l'alcool qui va m'emmener "autre part". A ce stade, l'alcool ne change rien. Alors que j'ai connu des phases maniaques alcoolisé (je suis bipolaire type I).
Donc quoi?
Je vais boire plus, encore plus? Dans l'espoir de changer mon humeur?
Donc ce serait la maladie qui me ferait boire, pour échapper à cet état dans lequel je ne me reconnais pas?
Ou serait-ce l'alcool qui va me retrouver, me transcender?


Dans l'un ou l'autre, je n'arrive pas à séparer la fuite de la dépression au désir de l'hypomanie. Et je ne sais pas si c'est l'alcool qui me fait quitter l'une pour l'autre, ou du fait de l'une, je bois pour l'autre.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Oct 2016 - 19:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Sam 8 Oct 2016 - 21:13    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

Personne n'est infaillible mais si tu as senti que ton fils était triste il vaudrait peut-être mieux en parler avec lui. Pas de grands discours, juste lui dire que tu as remarqué qu'il avait été touché, que tu regrettes, que tu ne sais pas pourquoi tu as réagi comme tu l'as fait, que tu feras ton possible pour que ça ne se reproduise pas. A minima, lui dire que tu as vu sa tristesse, c'est le plus important pour lui je pense que de savoir qu'il est compris.

Concernant l'alcool, n'est pas un moyen de fuir ?
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 103

MessagePosté le: Sam 8 Oct 2016 - 22:16    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

Je lui ai dit Girl Anachronism. Mais pas comme tu écris.
Les regrets, mot que je ne connais pas,  donc je n'en ai pas.
En revanche, je parle. En conscience. Les faits sont les faits, et il est, à mon sens, hors de propose de les masquer. Donc, nous avons parlé, bien sûr. En fait, et sans prétention, je ne suis pas un mauvais père. Mes enfants ne sont pas des inconnus.
Mon fils a douze ans, il est trop jeune pour être confronté à la bipolarité. Donc je lui ai exprimé différemment. Mais il est très "habitué" à mes excès, s'il y a lieu.
L'impression, donc il faut réfléchir, réside de le stabilisation.qui, finalement, peut être traumatique. 


 Concertant l alcool, je ne sais pas. Je n ai pas assez bu pour le dire. Et puis, les moments ne suffisent pas.
Et finalement fuir quoi? Ce qui sera demain.
Mais le présent, c'est différent (dans le passé)!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Dim 9 Oct 2016 - 08:28    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

Si tu dis que tu étais triste en voyant ton fils affecté par l'incident, je suis désolée mais pour moi, tu regrettais ce qui c'était passé. Le regret n'est pas une faiblesse. Quand tu dis "les regrets, je ne connais pas", je comprends bien que tu sous-entends le fait que tu ne regrettes pas la vie que tu as menée, mais j'y vois aussi le signe d'orgueil de quelqu'un qui ne veut pas se montrer faible.

Si tu n'avais eu aucun regret, tu n'aurais pas été touché et tu n'aurais pas bu. L'alcool est un moyen d'oublier, de fuir les difficultés. Tu mentionnes la stabilité qui peut être traumatique (sous-entendu pour ton fils), je pense qu'effectivement la stabilisation est traumatique pour toi.

Une fois stabilisé, tu n'es plus le super héros d'avant (es-tu sûr d'accepter sans regrets ta stabilité?), tu deviens un Papa "normal" mais je suis certaine que ton fils apprendra à apprécier cette nouvelle facette. S'il a 12 ans, il est tout à fait apte à entendre parler de bipolarité et de maladie. Je pense que c'est le moment pour appeler un chat un chat. Il doit comprendre que ce que tu as été était lié à une maladie et non à ta personnalité.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Dim 9 Oct 2016 - 08:52    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

bonjour Dezas
je suis alcoolique, tu as pu faire un arrêt de consommation dont je suis incapable
la vue sur l'alcool évolue très vite;
tu as arrêté, tu seras de nouveau arrêté, on ne considère plus une consommation comme la chute d'un chateau de carte qui fout tout en l'air, idée qui accélère une depression bien alcoolisé
il faut reprendre ses marques tout simplement
moi c'est le baclofene qui limite mes consommations mais son utilité semble varier selon les personnes
pour le reste , parle avec ton fils, les jeunes peuvent comprendre des choses complexes
il existe une littérature enfantine qui traite de la bipolarité ,mon psy m'a passé goupil et le manteau vert et katminka chat heureux chat triste
suite a une fracture, je tape d'un doigt, d'une main, je ne peux faire long
je te souhaite de reprendre courage !
Revenir en haut
elyza
Bipote Emeraude

En ligne

Inscrit le: 05 Sep 2016
Messages: 27

MessagePosté le: Dim 9 Oct 2016 - 11:25    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

Bonjour dezas,

j'avoue être un peu comme toi.
Dernier exemple en date : hier soir. J'ai mangé une raclette, accompagnée d'un petit verre de blanc. Dans la soirée, j'ai appris une nouvelle qui m'a fait un peu mal, et j'ai trouvé refuge dans le reste de la bouteille de vin.
J'ai l'impression que l'alcool est un "refuge" lors d'un évènement plus ou moins marquant. L'alcool pour oublier. L'alcool pour voir la situation sous un autre angle.
Je bois au moins un verre tous les soirs, en général aux alentours du retour du travail de mon conjoint. Je sais que son arrivée va me causer du stress, une certaine pression, donc je bois un verre ou une bière pour tenter de ne pas laisser ce stress et cette pression m'envahir.
Malheureusement, je pense que nous ne sommes pas les seuls dans ce cas. L'alcool semble être le meilleur ami du bipolaire... Evil or Very Mad Rolling Eyes

(Fontaine, puis-je te demander si tu as encore l'exemplaire de "katminka chat heureux chat triste"? J'aimerais beaucoup le faire lire à ma fille de 9ans, qui souffre vraiment de ma situation. Je te remercie)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Ce qui ne te tue pas te rend plus fort.
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

En ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 447

MessagePosté le: Dim 9 Oct 2016 - 13:27    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

L'alcool, en dépression c'est pour effacer mes angoisses.
En hypo, c'est pour la faire monter encore plus haut.
Et le reste du temps, même sn stabilisation, je suis alcoolique...mais je ne bois plus que des bières légères, j'ai vachement progresser
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Dim 9 Oct 2016 - 14:02    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

Bonjour à tous.

Pour ma part, l'alcool me permet de faire tomber la tension après une journée très stressante. Je ne fait pas d'excès. Il m'arrive de pousser un peu trop, mais généralement, c'est en compagnie d'amis dans une soirée bien animée. L'alcool me déprime à haute dose. Aucun effet sur l'hypomanie. Par contre, l'alcool même à petite dose perturbe mon sommeil. C'est la principale raison qui m'incite à limiter ma consommation même si j'aime vraiment ça. J'ai aussi le souvenir d'un père alcoolique qui me freine. Je ne veux pas faire subir à ma famille ce que mon père nous a fait subie étant jeune.

De ce que je peux lire, l'alcoolisme semble souvent cacher un trouble bipolaire. C'est une forme d'autotraitement qui devient plus nuisible qu'aidant. Plus jeune, j'ai beaucoup abusé de l'alcool. Je n'ai aucun mérite d'avoir cessé, c'est la maladie qui m'y a contraint. J'ai eu un problème cardiaque sévère à 18 ans pour lequel j'ai dû être opéré. J'ai eu mon premier épisode dépressif à cette période qui s'est résolu spontanément après la chirurgie et je n'ai plus eu envie de faire des excès après cela. Un mal pour un bien.

Bye

Robbain

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Le chemin vers le rétablissement est aussi personnel qu'une empreinte digitale. À chacun de trouver sa voie...avec, parfois les lumières des autres qui forment des points de repère pour ne pas s'y perdre. Le rétablissement est une façon de voyager dans ces méandres parfois un peu compliqués.
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

En ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 447

MessagePosté le: Dim 9 Oct 2016 - 14:27    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

Exact concernant la comorbidité alcool/bipo.
Ma première vraie dépression (qui a duré presque dix ans avec de brèves hypo) a commencé à mon premier sevrage.
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Dim 9 Oct 2016 - 16:53    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

re-bonjour
oui eyiza, j'ai toujours mes petits livres qui semblent sorties d'une édition très confidentielle
je me propose, dès que j'aurai récupéré mes deux mains de le prendre en photo et le mettre en raccourci sur le forum, là j ai encore 3 à 5 semaine de plâtre (je devrais bifurquer sur un forum pour manchot)
bonne soirée
Revenir en haut
elyza
Bipote Emeraude

En ligne

Inscrit le: 05 Sep 2016
Messages: 27

MessagePosté le: Dim 9 Oct 2016 - 17:00    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

Merci beaucoup Fontaine.
J'ai déjà trouvé "Goupil et le manteau vert" en .pdf, j'aurais aimé trouver "katminka chat heureux chat triste" en format .pdf aussi Smile

Bon, là j'aimerais assez ouvrir la dernière bouteille de rosé qu'il reste dans le cellier, mais j'ai peur de la finir...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Ce qui ne te tue pas te rend plus fort.
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 103

MessagePosté le: Dim 9 Oct 2016 - 17:14    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

Bonjour toutes et tous,


Merci pour votre participation et témoignages.
Bon, il ne s'est rien passé après avoir ingurgité mon litre de Bourbon. Mon mal-être est toujours là, et pas de déclenchements de manie ou hypomanie. Bref, retour à la case départ, mais avec la nette impression que ce n'est pas l'alcool qui déclenche chez moi une phase ou une autre.
Ma petite expérience étant faite, avec aucuns résultats "positifs", je vais à nouveau arrêter de boire.
Ma consommation a toujours été par période d'une année environ, très excessive et solitaire, puis sobriété totale pendant 1 à 2 ans.


Tu sais Girl Anachronism, quand j'écrivais que la stabilisation pouvait être traumatique, je l'entendais pour moi, pas pour mon fils. Je reste "particulier" comme ils disent, mais sans ces excès très anxiogènes pour eux ou plus simplement ces désinhibitions totales, même si j'ai toujours des relations très particulières avec les inconnus.
Fontaine, j'ai parlé à mes enfants de la maladie. Je trouvais normal et apaisant pour eux de comprendre le changement de mes humeurs, et ainsi les déresponsabiliser de mes errements. J'en ai parlé en termes imagés, plus que médicaux. 
Pour des raisons de "prudence", je ne souhaite pas que mon ex-femme soit au courant...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
fontaine
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 2 387

MessagePosté le: Lun 10 Oct 2016 - 07:29    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

bonjour les bipotes
bonjour dezas, je suis contente que le calme revienne après la tempête
heureuse d'apprendre que goupil peut être consultable sur internet (je passerai l'info a mon psychiatre)
bonne journée !
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 103

MessagePosté le: Sam 15 Oct 2016 - 13:11    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur Répondre en citant

Le petit renard du désert
de son terrier sorti, il erre...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:12    Sujet du message: Alcool et variations de l'humeur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com