Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Dur, dur...

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
SteBipo75
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2012
Messages: 148

MessagePosté le: Mar 11 Oct 2016 - 08:38    Sujet du message: Dur, dur... Répondre en citant

Bonjour à tous/toutes

Je n'ai pas le moral ces derniers jours. Je suis en cycle bas (j'alterne down et euthymie sur une dizaine de jour).
Heureusement j'ai un traitement qui empêche les plongées trop franches (je suis bipo II) mais cela ne fait pas tout, cela ne suffit pas pour me retrouver en état d'euthymie permanent, ce que je pensais être possible grâce aux médocs.

J'ai donc des pensées noires toute la journée, voire suicidaires, mais je sais que je ne passerai pas à l'acte, à cause de ma famille.
Mais que c'est dur d'être si souvent mal, à ressasser toujours les mêmes choses morbides, à se regarder souffrir, à espérer, pour rien, qu'un jour ça s'arrête enfin.
J'essaie de m'occuper à des petites choses que j'aime faire. J'ai des rythmes de vie bien rodés. J'ai même quelques petits succès à mon actif au niveau des petites habitudes de vie qui font du bien. Je lis, j'écoute de la musique à haute dose (c'est vital pour moi), j'entretiens ma maison au mieux. J'évite toutes les causes de stress inutiles (par exemple, j'ai banni les infos à la TV, trop anxiogènes). Je créé même de petits rien avec un logiciel 2D (mon ordi, c'est ma vie ! :) ).

Mais j'ai tellement l'impression d'être englué dans une non-vie, j'étouffe dans une zone de confort racornie. C'est le prix à payer pour ne pas partir en vrille franchement mais quand je me rappelle mon passé (j'avais pas mal de up à une époque) j'ai l'impression d'avoir perdu tout l'entrain que j'ai pu connaître.

Les down emportent tout, rongent l'âme à la racine. L'être fout le camp. Que de la peine, tout demande un effort intense et tout est fade.

J'en ai marre !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Oct 2016 - 08:38    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Luciole
Bipote Diamant

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2011
Messages: 4 006

MessagePosté le: Mar 11 Oct 2016 - 10:06    Sujet du message: Dur, dur... Répondre en citant

Bonjour Stebipo75,

Je comprends bien ce que tu peux ressentir...
Je ne sais trop que te dire car tu connais bien la maladie.
Les bons moments reviendront, c'est sûr et tu ne resteras pas éternellement dans les pensées/idées noires.
Courage à toi,

Luciole

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
"Mener une vie simple, c’est s’abandonner à tout. Il s’agit même pas de vouloir faire disparaître ses regrets. Si les regrets sont là, pas de problème, ils ont leur place." - Alexandre JOLLIEN dans Petit traité de l'abandon
Revenir en haut
SteBipo75
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2012
Messages: 148

MessagePosté le: Mar 11 Oct 2016 - 13:59    Sujet du message: Dur, dur... Répondre en citant

Merci Luciole de ta réponse.

C'est dur mais je ne me laisse pas abattre (et ça c'est un des fruits du traitement, seul, je abandonnerais au gouffre).
Je fais des petites choses pour ma maison, j'écoute de la musique à haute dose. Et heureusement je dois amener et rechercher mon fils au collège, ça m'oblige à sortir.
Et puis, j'attends que l'humeur reparte vers le haut, l'affaire de quelques jours peut être.
Revenir en haut
dezas
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 105

MessagePosté le: Sam 15 Oct 2016 - 13:02    Sujet du message: Dur, dur... Répondre en citant

Bonjour SteBipo75,


Dur dur, comme tu écris. Je traverse comme toi une phase "light down" par rapport à ce que j'ai pu connaître, mais je me demande si l’extrême souffrance n'est pas mieux... Cette forme de mollesse, d'insipidité de la vie, de manque d'intérêt et de dévalorisation de soi-même est difficile à vivre. Retarder le "coucher", puis retarder le "lever"... La dépression nous laisse notre conscience, à la différence de la mélancolie.
Je suis bipo 1, et suis "stabilisé" depuis 1 an ou presque. En fait de stabilisation, j'ai plus l'impression de ne plus connaître de phase"up", mais du neutre, et finalement plus souvent du "down". La grande peur de mon psy, c'est de me voir virer maniaque, la dépression est moins important à maîtriser selon lui. Après tout, ça passe.
Comme toi, je suis actif. Enfin, je travaille beaucoup, lis beaucoup, c'est indispensable à mon équilibre.
Comme je l'ai dit dans un autre post, j'ai tenté une vraie "soûlerie" comme déclencheur vers le "up", mais ça n'a pas marché...
Me voilà bien prisonnier du tunnel chimique, et je n'ose m'interroger franchement sur les décisions que je pourrais prendre. Donc je me contente de subir, pour le moment.
Courage, f...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. (Bouddha)
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Sam 15 Oct 2016 - 14:32    Sujet du message: Dur, dur... Répondre en citant

Bonjour SteBipo75

Vraiment pas facile ce qui t'arrive. Ces moments sont pénibles. Bien que tu n'aies plus de up, peut-être que ton traitement peut être adapté pour te laisser un peu plus de marge euthymique.

J'ai changé de traitement en partie poire cette raison il y a 2 mois. Mon traitement m'occasionnait de plus en plus d'effets secondaires et me tirait aussi de plus en plus vers le bas sans jamais entrer dans une dépression franche. Je me trouvais dans un état de manque important d'énergie. J'étais très peu présent psychologiquement pour ma femme et mes enfants car mon travail me prenait toute mon énergie.

Depuis le changement, je suis plus alerte, plus énergique et disponible pour mes proches. J'ai enfin plus de bins moments avec eux même si j'ai encore des creux de vagues occasionnels. Ils sont moins fréquents et moins long.

Comme toi, je suis bipo II, mais à cycles rapides. Avant mon diagnostic, j'ai surtout fait des hypomanies plus ou moins intenses. Ces états de haute voltige me manque parfois et il m'arrive comme dezas d'avoir envie de cesser le traitement pour tenter de provoquer une montée de l'humeur. Je me souvient alors de ce que ça m'a couté dans le passé et je remet les pieds sur terre.

Pour toi, penses-tu que ton médecin ou psychiatre pourrait revoir ton traitement avec toi afin d'ajuster un peut ce dernier?

Parfois, trouver la bonne recette relève presque du parcours du combattant. Courage, c'est possible.

Bye

Robbain

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Le chemin vers le rétablissement est aussi personnel qu'une empreinte digitale. À chacun de trouver sa voie...avec, parfois les lumières des autres qui forment des points de repère pour ne pas s'y perdre. Le rétablissement est une façon de voyager dans ces méandres parfois un peu compliqués.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:30    Sujet du message: Dur, dur...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com