Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire (maniaco-dépression).
Le forum des bipotes  Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Acceptation aléatoire de la bipolarité

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Glucides
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2015
Messages: 38

MessagePosté le: Mer 12 Oct 2016 - 17:04    Sujet du message: Acceptation aléatoire de la bipolarité Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Après mon diagnostique posé il y 3 ans bientôt 4; je pensais avoir accepté ma bipolarité.
Mais, ces temps-ci, en phase down légère; je n'en peux plus.
J'ai envie de hurler, je me demande "pourquoi moi". J'en ai les larmes aux yeux.

Je suis suivie tous les 2 mois par ma psychiatre, je l'ai appelée pour adapter mon traitement.
J'ai repris contact avec mon psychologue, je le vois ce vendredi; puis, je commence l'art thérapie demain.

Etes-vous aussi passés par des phases d'acceptation puis de rejet de la maladie avant une acceptation définitive?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Oct 2016 - 17:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
girl anachronism
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 126

MessagePosté le: Mer 12 Oct 2016 - 17:22    Sujet du message: Acceptation aléatoire de la bipolarité Répondre en citant

Bonsoir Glucides,

Je suis bipolaire depuis trèèèès longtemps, non pas que je suis âgée, mais j'ai commencé à avoir des fluctuations tôt Rolling Eyes
Globalement, j'accepte mieux la maladie, je fais mon possible pour la garder sous contrôle mais comme toi, j'ai encore des moments de révolte, de tristesse d'avoir cette maladie qui est si pénible à vivre. Pour ne pas sombrer complètement, j'essaye de regarder objectivement ma vie jusqu'à ce jour et je me dis qu'en fin de compte, j'ai quand même réussi à faire plein de choses malgré tout.

Alors oui, j'aurais pu faire bien plus si je n'avais pas été malade mais quand je regarde autour de moi, je vois aussi plein de gens qui ne sont pas malades et qui ne font pas tant que ça pour autant. La maladie nous plombe mais en même temps elle nous oblige à aller à l'essentiel. On vieillit plus vite mais on mûrit plus vite aussi. Toutes les épreuves que l'on a traversé sont des expériences.
Revenir en haut
SteBipo75
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2012
Messages: 148

MessagePosté le: Jeu 13 Oct 2016 - 09:59    Sujet du message: Acceptation aléatoire de la bipolarité Répondre en citant

Bonjour Glucides,

Pas facile d'accepter cette maladie et le genre de contraintes qu'elle suppose.
Je me souviens d'avoir rejeté violemment le diagnostic de pmd (je préfère ce terme) quand on m'en a parlé la première fois. J'avais alors des a priori très forts sur les psychoses en général. Je me croyais "foutu". Je pensais au suicide et je suis passé à l'acte.
Puis, au fil du temps, je me suis rendu compte que même pmd je pouvais vivre des choses intéressantes, avoir des joies et des peines, comme tout le monde. Puis quand j'ai rencontré ma femme et eu mes enfants, j'ai compris que j'avais l'essentiel et que le reste (un boulot, de l'argent) je pouvais m'en passer.
Avec cette maladie, on va droit au cœur des choses, on perd moins de temps avec le superficiel et on murit beaucoup.

Maintenant, avec le recul, je me dis que l'étape du premier diagnostic est dangereuse pour le malade, car le désespoir peut vite prendre le dessus. L'annonce d'une maladie psychiatrique, ce n'est pas rien, ça bouscule et ça peut être vécu comme une catastrophe si on est pas entouré, réconforté. Moi j'avais la chance d'avoir une amie dont la mère souffrait d'une pmd aussi. Cela m'a permis de relativiser et de me dire qu'on pouvait vivre tout de même.

Après, au fil du temps, il faut accepter sans cesse, un jour à la fois, que l'on est diminué par la maladie, pas tout à fait maître de son destin. Mais bon, qui peut prétendre après tout faire tout ce qu'il voudrait dans sa vie ? Chacun sa croix.
Revenir en haut
clelys
Bipote Turquoise

Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2011
Messages: 446

MessagePosté le: Jeu 13 Oct 2016 - 12:07    Sujet du message: Acceptation aléatoire de la bipolarité Répondre en citant

J'ai été diagnostiquée bipo tôt ce qui est une bonne chose (19 ans), seulement je n'ai pas pu y croire je me rendais pas compte de mes hypo antérieures, donc j'ai arrêté tout le traitement et ai été traité ensuite par d'autres psys en simple dépression, ce qui a aggravé ma bipolarité, aïe aïe...
Etre diag tôt est le meilleur chemin mais si on y croit pas, qu'on l'accepte pas, on risque le pire
J'ai ré accepté à 23 ans , maintenant j'accepte totalement, je pense à mon passé et en effet, j'ai eu des hypo
Revenir en haut
Sabine69
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2011
Messages: 1 260

MessagePosté le: Jeu 13 Oct 2016 - 12:17    Sujet du message: Acceptation aléatoire de la bipolarité Répondre en citant

Bonjour Glucides,

Pour ma part, j'ai vécu mon trouble comme une fatalité pendant 3 ans.Je ne comprenais pas pourquoi cela m'arrivait, je guettais la moindre fluctuation avec crainte et déprimais sérieusement à chacune d'entre elles.

Depuis, après un gros travail avec mon psychiatre, une meilleure connaissance de la maladie et avec la possibilité d'adapter mon traitement en fonction des phases, j'ai arrêté de focaliser sur les symptômes, je ne me considère plus comme malade mais comme ayant une fragilité. Je sais qu'il y aura certainement des rechutes plus ou moins fortes, qui me déstabiliseront sur le coup mais je sais que je pourrais sans doute gérer avec tous les outils que j'ai pu mettre en place.

Tu as très bien réagi en contactant assez vite ton psychiatre et ton psychologue, tu devrais pouvoir retrouver une certaine sérénité assez rapidement.

Courage!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Sabine
Revenir en haut
Glucides
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2015
Messages: 38

MessagePosté le: Jeu 13 Oct 2016 - 17:27    Sujet du message: Acceptation aléatoire de la bipolarité Répondre en citant

Bonsoir à tous et toutes,

Merci beaucoup pour vos expériences.
Sabine69, j'aime beaucoup ton terme de fragilité; ça me plait et me rend plus légère.
Revenir en haut
Robbain
Bipote Saphir

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 736

MessagePosté le: Ven 14 Oct 2016 - 11:21    Sujet du message: Acceptation aléatoire de la bipolarité Répondre en citant

Bonjour Glucides et les autres.

Poire moi, le diagnostic a été un énorme soulagement. J'ai vécu une période infernale d'hypomanie suivi de cyclothymie, ce qui m'a mené chez le psychiatre. bien que je soupçonnais la présence de la maladie depuis plusieurs année, j'étais toujours arrivé à gérer sans trop de complication. mais lors de cette dernière période, j'ai vraiment perdu le nord et j'ai eu très peur. je ne me reconnaissais plus, mes proches et amis ne me reconnaissaient plus non plus. le diagnostic est venu mettre des mots sur ce qui m'arrivait et m'offrait une chance d'aller mieux. j'ai accepté tout de suite la maladie et le traitement.

Il y a, certes, des moments où je ne voudrais plus avoir ça, où je voudrais pouvoir me permettre de faire des écarts sans conséquences. Avec une amie TDAH dernièrement, nous nous disions justement que la maladie nous a façonné et a contribué à ce que nous sommes devenu. Or qui serais-je en ce moment si je n'avais pas eu ce passé, cette maladie? Je ne veux même pas y penser. Étant stabilisé, j'apprécie trop ce que j'ai en ce moment.

J'espère que mes propos n'offenseront pas personne. aussi, je suis conscient que la maladie nous affecte tous différemment. je me considère chanceux dans cette malchance si je puis le dire ainsi.

À savoir si je l'accepte pleinement maintenant, c'est difficile à dire. J'en ai parlé au début avec mes proches et amis sincères, mais je n'en parle que très rarement maintenant. Je crains les préjugés et réactions. Dans le travail que je fais, je me demande comment ce serait considéré. Avant de changé de poste, j'en avais parlé avec ma directrice en qui j'avais une confiance totale. je n'ai pas la même confiance envers la nouvelle direction...

Voilà pour moi.

Robbain

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
Le chemin vers le rétablissement est aussi personnel qu'une empreinte digitale. À chacun de trouver sa voie...avec, parfois les lumières des autres qui forment des points de repère pour ne pas s'y perdre. Le rétablissement est une façon de voyager dans ces méandres parfois un peu compliqués.
Revenir en haut
Glucides
Bipote Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2015
Messages: 38

MessagePosté le: Sam 22 Oct 2016 - 19:04    Sujet du message: Acceptation aléatoire de la bipolarité Répondre en citant

Bonsoir à tous.

Merci Robbain pour ton partage d'expérience.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:49    Sujet du message: Acceptation aléatoire de la bipolarité

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des bipotes Index du Forum ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Wikipedia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | camh.ca - Le trouble bipolaire : Guide d'information | Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com