Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire et leurs proches.
Le forum des bipotes  Forum Index FAQ Search Register Log in

Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique)

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Le forum des bipotes Forum Index ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Mon 21 Oct 2013 - 12:31    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Bonjour,

Voilà la semaine dernière le psy de mon ami à rendu son diagnostic : cyclothymique (mais pas bipolaire) et XXXX narcissique (nous avons tous les deux zappé le mot avant narcissique : tendance? personnalité? pfff nous avons des mémoires de poissons rouges!!!).
Alors suite à ça je me pose surtout 2 questions :

1) qu'est ce que ça veut dire "narcissique"? (sachant que je connais la définition mais je ne trouve pas que mon ami sois narcissique pour un sous, il y a peut être des aspects que j'ignore, ou alors une définition différente en psychologie??)

2) comment la cyclothymie est considérée en psycho? selon les différentes écoles etc. ?

Merci d'avance :p
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 21 Oct 2013 - 12:31    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
nad
Bipote Diamant

Offline

Joined: 29 Jan 2010
Posts: 3,734

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 00:03    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Bonsoir,

Toutes ces questions sont à poser au psy qui a établi le diagnostic.

Lui seul sait pourquoi il parle de narcissisme et de cyclothymie.

Quel est son traitement car pour la cyclothymie,c'est thymo de toutes façons.

Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 00:11    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Pour l'instant pas de thymo mais il en a parlé (mais je ne pense pas que mon ami soit pret à reprendre un médicament car à présent, il n'a eu que les effets négatifs...)!
C'est sur que ça serait plus simple de pouvoir poser ces questions au psy... mais comme ça n'est pas mon psy... je ne peux pas! (ou alors il faudrait que je demande à mon ami, mais je préfère le laisser libre des sujets abordés avec le psy, sachant que ce sont mes questions à moi).
Sans vouloir savoir exactement ce que le psy à voulu dire, il n'y a pas des lectures qui pourraient m'aider à comprendre ce que c'est qu'un tempérament narcissique par ex (en général je veux dire)? Idem sur la cyclothymie et les différentes "définitions" (car apparemment il y a plusieurs écoles avec des avis divergeant sur la question de l'existence, la définition de la cyclothymie).
Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 00:14    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

(ahah trop mignon! :p )
Back to top
nad
Bipote Diamant

Offline

Joined: 29 Jan 2010
Posts: 3,734

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 00:32    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Bonsoir,

Ton ami a eu des effets négatifs, car les traitements n'étaient pas adaptés et accentuaient son trouble.

S'il est cyclothymique (c'est à dire invivable),il lui faut un thymo de toutes façons car il s'agit de troubles de l'humeur.

Après pour ce qui est de la personnalité narcissique, je ne pense pas qu'il existe de traitement pour cela, puisque c'est plutôt une déviance et non une pathologie.

Enfin,s'il est vraiment cyclothymique et narcissique, je te souhaite beaucoup de courage.

Back to top
Bipote
Admin_Bipote

Offline

Joined: 07 Jul 2007
Posts: 10,982

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 11:45    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Bonjour Ptite-lilie,

Je pense que ces deux notions de cyclothymie et narcissique sont vagues car elles peuvent définir soit un tempérament ou un trouble. Les critères importants sont pour moi « la souffrance » et « l’adaptation » , est-ce que ton mari vit plus que d’autres des moments de douleurs, de détresse, d’abattement liés à ces phénomènes ? est-ce que ça perturbe son comportement ? Est-ce que par ailleurs il est capable d’aimer les autres ? etc.. par rapport à tout cela, les réponses et les traitements peuvent être différent, pour les thérapies comme tu le mentionnes, cela va dépendre des écoles de pensée. La psychanalyse n'a jamais fait preuve d'une efficacité validée scientifiquement.

Je te suggère de pousser tes investigations auprès d'un centre-expert pour en avoir le cœur net.

http://www.psychomedia.qc.ca/personnalite/qu-est-ce-que-le-trouble-de-perso…

Bonne recherche !
Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 12:29    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Bipote, le psy ne veut pas faire de courrier pour le centre expert car il dit qu'il n'est pas bipolaire...
(pour moi il est tout sauf narcissique, à part quand il s'isole et devient irritable, là ça peut en effet passer pour du narcissisme, mais ça n'est pas le cas!)
Oui, il est en souffrance, et cela dure depuis plus de 10 ans... il n'a jamais pu garder un boulot à par le dernier en date auquel il s'accroche même s'il aimerait partir, parce qu'il sait que s'il arrête il va "sombrer", ceci dit il n'arrive pas à faire les recherches et les démarches (enfin il le fait mais s'y prends toujours très tard... comme l'impression qu'il se sabote tout seul...). Dans la vie de couple, il n'arrive pas à faire de projet, et tous les 3 mois il a une longue période d'isolement avec impossibilité d'avoir les contacts tendres, dire des mots doux, me voir, tout ça devient très dur pour lui et il est plus qu’irritable.... toujours fatigué (mais avec un sommeil anarchique). Résultat quand il va mal il ne veut pas me voir, quand il va bien il se reproche de ne pas m'aimer comme je le mérite. Il voudrait vivre avec moi mais n'y arrive pas (donc un coup il va faire des projets là dessus puis du jour au lendemain ça deviendra tabou). bref, j'ai raconté tout ça dans mon post 'relation chaotique' si ça vous intéresse ;)

Là je cherche plutot des infos générales sur la cyclothymie et le narcissisme ! Je vais tout de suite jeter un oeil à ton lien! Merci


Nad, qu'entends tu par invivable?
Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 12:35    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Je viens de regarder et c'est ce que je connais... mais c'est aux antipodes de mon ami... lol
Il est plutôt du genre à se rendre malade quand les autres sont contrariés, vivent des choses difficiles... plutôt du genre éponge à se sentir encore plus mal que la personne elle même (ça peut lui déclencher des angoisses).

Il n'y a pas pas d'autres nuances selon les écoles de psycho?

Pour la cyclothymie, vous connaissez un site qui parle des différentes écoles?
Back to top
nad
Bipote Diamant

Offline

Joined: 29 Jan 2010
Posts: 3,734

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 14:55    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Alors s'il se rend malade pour les autres, il n'y a rien de narcissique la-dedans.

Invivable, car un cyclothymique narcissique à moins d'être maso est tout simplement invivable.

Est ce qu'un médecin généraliste peut faire une lettre pour le centre expert ?

Car le psy à part employer des mots "savants", il propose quoi concrètement?

Bon courage
Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 15:27    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Le psy propose une psychothérapie et peut être un thymorégulateur... plus tard. Peut être qu'il a dit ça à mon ami car il a vu qu'il était réticent aux médicaments vu ses pb de santé, je ne sais pas!
Ce qui me fait rire c'est qu'il dit que mon ami n'est pas assidu, qu'il lui faudrait juste un suivi régulier (et là moi j'en doute sérieusement que cela suffise mais bon, je ne suis pas médecin), sauf que le psy est loin d'être régulier de son côté car il ne fixe pas un RDV hebdomadaire et dit "on verra après"! Ca fait 6 mois que mon ami lui réclame un RDV chaque semaine. Bref, il doit déjà se battre contre ses pb, j'ai l'impression qu'il faut aussi qu'il combatte ceux du psy! Après, il a fait plusieurs psy et niveau discussion/échange, ce psy lui convient...

Mon seul espoir est le centre expert, normalement je demande à mon ami s'il est d'accord avant de faire les démarches... mais j'ai très envie de les appeler voir si une lettre du généraliste suffirait (mais le généraliste n'a pas de diagnostic lui???).
Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 15:31    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Et non il n'est pas invivable! La seule chose difficile c'est la distance, l'isolement, le mal être dans lequel il est périodiquement et le fait qu'on soit obligés de vivre au jour le jour, c'est parfois pesant tout ça. Après je suis loin d'être maso et je ne vois pas les traits de caractères qui pourrait le définir comme narcissique (après c'est peut être un trait très atténué, mais aucunement gênant du coup... chacun a des petits défauts qui n'empêchent pas de vivre! Sa "cyclothymie" oui par contre)
Back to top
nad
Bipote Diamant

Offline

Joined: 29 Jan 2010
Posts: 3,734

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 15:46    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Alors le fait que le psy le caractérise comme narcissique est grave.

De toutes façons, je trouve grave de poser cette étiquette sur un patient.

Quand je te disais invivable, je voulais dire que si en plus de souffrir de cyclothymie non traitée,il est narcissique .

Essaie de voir avec le médecin traitant.

En attendant, prends soin de toi et de ta fille surtout.

Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Tue 22 Oct 2013 - 15:55    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Oh oui ! Merci ! T'inquiète je prends soin de nous ! Tiens d'ailleurs j'ai voulu prendre RDV avec le seul psy TCC ici et comme il est au CMP on m'a dit qu'il fallait d'abord qu'ils lui posent la question... je dois rappeler demain. Je pensais que le CMP c'était ouvert à tous???? pfff

(non sincèrement je pense qu'il se goure pour le narcissisme ou alors il confond une conséquence de la cyclothymie (quand il est irritable il s'isole et n'arrive plus à exprimer son empathie mais elle est tjs existante , et puis il a des comportements de séduction d'autres personnes à la frontière de l'acceptable, mais c'est cyclique aussi et dès que je m'en rends compte, j'ai l'impression que ça le remet "sur terre"). J'ai connu un mec narcissique, et il était imbuvable! Rien n'était jamais assez bien, le moindre détail devenait problématique (au secours) et il passer son temps à s'admirer dans la glace (lol tout ce que je déteste) et à séduire sauf qu'il faisait tout pour se cacher et paraitre le meilleur au monde (oui si je pouvais résumer en un mot "PARAITRE" correspond le mieux!).
Back to top
Vajrayana
Bipote Emeraude

Offline

Joined: 22 Sep 2012
Posts: 35

PostPosted: Wed 23 Oct 2013 - 22:47    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Si ça peut t'aider, je suis cyclo et comme tu dis si bien"le narcissisme" peut être une conséquence dans le sens où par moment tout tourne autour de nous et/ou on est le centre de tout, le centre du Monde et/ou on souffre plus que les autres...Si il n'en a pas conscience ce "concept narcicissime" peut s'aggraver dans le sens où ça peut prendre plus de proportion et être plus qu'une conséquence ...
Après je suis pas psy, c'est juste ma vision personnelle. Tiens nous au courant pour la suite Razz
Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Wed 23 Oct 2013 - 23:01    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Oui je vous tiendrais au courant... demain j'appelle le centre expert, il était d'accord la première fois, je prends donc son accord implicite pour demain sachant que je vais juste me renseigner !
Et oui Vajrayana, il est semble égoïste quand il s'isole, refuse de me voir, quand il est irritable il dit se moquer de tout et tout le monde. Quand il refuse catégoriquement de parler de vivre ensemble, de concession, etc. qu'il prend mes demande pour des ultimatums alors que ses refus, il ne comprend pas que je pourrais aussi les prendre pour des ultimatums... Sauf que je sais que c'est loin très loin d'être le cas! Car malgré les marées on est très proches et il me dit ensuite des choses très jolies... notamment qu'il aimerait avoir des projet, une vie, une vie de famille, une vie stable, mais il se dit instable et il me dit qu'il n'y arrive pas... bref. Et en tout cas, même si ça peut paraître égoïste, pour moi on est loin d'être dans le narcissisme!

Je suis en train d'avoir un éclair de lucidité! Et si le psy refuse de l'envoyer au centre expert pas parce que la cyclothymie n'est pas un trouble bipolaire mais parce qu'il aurait juste un tempérament cyclothymique et non un trouble? Ben si c'est ça... on est pas prêt de sortir de la merde! Gloups
Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Thu 24 Oct 2013 - 12:10    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Alors en cherchant sur le net je n'ai trouvé que ça (sur wiki.....) :

Quote:
La cyclothymie est considérée comme un trouble de l'humeur (« affectif persistant » pour la CIM 10) selon les classifications officielles (DSM-IV et CIM 10) et celles du spectre bipolaire (Klerman, Akiskal) mais certains experts la considèrent plus comme un trouble de la personnalité (Axe II) différent de la bipolarité4. Pour la CIM 10, la cyclothymie (code F34.0) est définie comme une « instabilité persistante de l'humeur, comportant de nombreuses périodes de dépression ou d'exaltation légère (hypomanie), mais dont aucune n'est suffisamment sévère ou prolongée pour justifier un diagnostic de trouble affectif bipolaire (F31.-) ou de trouble dépressif récurrent (F33.-) ».

À la différence du trouble bipolaire 1, le cyclothymique ne connaît qu'une exaltation modérée (appelée hypomanie) et, à la différence du trouble bipolaire 2, les épisodes dépressifs sont modérés. Le trouble est établi si pendant de nombreux mois, des périodes à symptômes hypomaniaques et des périodes à symptômes dépressifs alternent. La cyclothymie se complique rarement en trouble bipolaire 1 (alternance de manies, de dépressions sévères et d'intervalles libres) ou trouble bipolaire 2 (alternance d'hypomanies et de dépressions sévères).

Le diagnostic de la cyclothymie est souvent complexe, les spécialistes ne s'accordent pas toujours sur la différence entre le trouble (pathologie) et le tempérament (normalité). Ainsi, il semble qu'il faille retenir la souffrance ressentie (et non supportable) par le patient et les dysfonctionnements graves dans la vie sociale et affective de la personne.


Bref...

Bon j'ai tout de même appelé le centre expert ce matin en demandant si un courrier du médecin c'était bon. Non ça ne l'est pas si il est suivi par un psy. J'explique que mon ami a été diagnostiqué cyclothymique et la secrétaire me répond d'abord "mais vous ne faites pas confiance au psy?" euh si mais comment dire... euh cyclothymie... bipolarité... bref... je me bats, je m'en fout, je donnerais tout! J'ai insisté et elle m'a dit de demander un compte rendu, ça devrait pouvoir le faire ça, à mon avis, il doit pas pouvoir refuser!
Back to top
mabulle
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 17 Jun 2009
Posts: 279

PostPosted: Sun 10 Nov 2013 - 15:14    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Bonjour,

Existe t il dans le DSM ou le CIM un diagnostic "narcissique"? Je ne crois pas mais je peux me tromper. Ça ressemble plus à un concept psychanalytique.

Si le psy refuse de l'orienter vers le centre expert pour un bilan, il faut peut être se poser la question de voir un autre psy, non? (Je me pose la question pour moi en ce moment).
Pourquoi refuser? Parce que son diagnostic pourrait être remis en question? Parce qu'il serait orienté vers des soins avec lequel ce psy est en désaccord? Ça vaut le coup de s'interroger.
Back to top
mabulle
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 17 Jun 2009
Posts: 279

PostPosted: Sun 10 Nov 2013 - 15:17    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

J'ai dit une bêtise, il y a bien un trouble de la personnalité narcissique dans le DSM.
Back to top
épona
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 19 Sep 2013
Posts: 231

PostPosted: Thu 14 Nov 2013 - 11:13    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Coucou Ptite-Lilie,

Je ne suis pas médecin, mais franchement, d'après ce que tu décris en tous cas, ton ami n'a pas du tout l'air de souffrir d'un trouble de la personnalité narcissique. Sans vouloir faire de généralités abusives, les narcissiques comme décrits dans le DSM sont des personnes totalement dans l'agir et l'avoir, qui refoulent un mode de fonctionnement secret basé sur l'insuffisance, ayant été souvent blessés très jeunes dans leur appréciation d'eux-mêmes et de leurs "talents". Ce sont des individus qui négligent l'être et qui qui se complaisent dans l'idée de la performance, sans cesse sous-tendue par un besoin d'être valorisé aux yeux des autres, reconnus comme excellents, les meilleurs.

Quote:
Critères du diagnostique officiel du DSM IV(1) pour le trouble de personnalité narcissique :


Mode général de fantaisies ou de comportements grandioses, de besoin d'être admiré et de manque d'empathie qui apparaissent au début de l'âge adulte et sont présents dans des contextes divers, comme en témoignent au moins 5 des manfestations suivantes:

1. Le sujet a un sens grandiose de sa propre importance (p. ex., surestime ses réalisations et ses capacités, s'attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport)

2. est absorbé par des fantaisies de succès illimité, de pouvoir, de splendeur, de beauté ou d'amour idéal

3. pense être "spécial" et unique et ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens spéciaux et de haut niveau

4. besoin excessif d'être admiré

5. pense que tout lui est dû: s'attend sans raison à bénéficier d'un traitement particulièrement favorable et à ce que ses désirs soient automatiquement satisfaits

6. exploite l'autre dans les relations interpersonnelles: utilise autrui pour parvenir à ses propres fins

7. manque d'empathie: n'est pas disposé à reconnaître ou à partager les sentiments et les besoins d'autrui

8. envie souvent les autres, et croit que les autres l'envient

9. fait preuve d'attitudes et de comportements arrogants et hautains
Quote:



Dans le cas de ton ami, j'ai plutôt l'impression qu'il fait illusion d'être comme ça, mais qu'il ne l'est pas du tout. Je me reconnais un peu dans ce que tu décris. Alors que j'étais complètement au fond du seau, je laissais croire à mon entourage que tout allait pour le mieux. J'ai même eu une double-vie pendant plusieurs années. En fait, devant eux et d'autres, je simulais d'être la parfaite personne normale qui réussit très-bien, alors que j'étais complètement perdue par mes phases. Personnellement, je sais qu'au contraire, c'est parce que j'étais hyper empathique et sensible aux exigences de mon entourage, qui étaient clairement élevées. Chez moi, la réussite est très importante. La sensibilité, une faiblesse. Je pense que je leur ai donné ce que je pensais qu'ils attendaient de moi pour avoir la paix, sachant pertinemment et par expérience d'ailleurs, qu'ils n'entendraient rien à mes cris de détresse. Ce qui a souvent été le cas. Quand je revenais exsangue à la maison, c'était des éternels " tu n'as aucune raison d'aller mal, tu as tout ce que tu veux". Je n'arrivais pas à expliquer mon mal-être et pour cause je ne savais pas que c'était une maladie. J'en avais honte et je ne me comprenais pas clairement moi-même. J'étais déchirée entre des phases qui me faisaient faire n'importe et m'amenaient loin des objectifs que je m'étais fixés et j'essayais de l'expliquais. Mais je l'expliquais mal. Soit je m'accusais et me descendais moi-même en flèche soit j'accablais mon entourage de ne pas me comprendre et prendre. Alors j'ai dissimulé. Laissant croire à mon entourage que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Je mettais de la distance. Mais au fond de moi, j'étais très angoissée par les inquiétudes de mes parents. Jamais je n'ai été insensible à eux, c'est tout le contraire. Mon comportement trahissait complètement tout ce qui était sous-jacent. C'était purement de la diversion!!!!

J'ai lu beaucoup de choses comme ça, ici et ailleurs. Des mensonges, de la dissimulation. Je pense que parfois, on peut essayer de faire "vivre" une personne normale factice pour faire illusion et diversion, pour ne pas que les autres voient dans quel état on est et où on en est. D'abord parce que nous mêmes, nous ne comprenons pas! On est perdus, très coupables et honteux parfois prêts à tout accuser par désespoir. Et c'est ce que nos humeurs bous dictent! Non ? En hypo, ou en "up", tout est génial, formidable, on va super bien, on pose des actes que l'on pense légitimes et parfaits, en phase avec nous-mêmes. En "down", on se méprise, on se juge, on se condamne, on est nul, on a tout planté, tout est perdu.

Je sais que pendant les premières années de ma maladie, j'étais comme ça. Je cachais énormément mes faiblesses et mes peurs, mes échecs. Et je pense que cette attitude allait de soi avec la méconnaissance du fait que j'étais malade, le déni, le désir de retrouver des états d'hypo que je pensais être les bons et les plus proches de ce que j'étais vraiment.

Bref, c'est compliqué. Poser des étiquettes très vite comme le fait le psychiatre de ton ami ne me parait pas très bon ... Enfin bon. ^^

Bonne journée à tous.
Epo
Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Fri 6 Dec 2013 - 17:54    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Oui je suis d'accord avec toi Epona!
Et bien après on longue période d’accalmie, irritabilité, nervosité sont en train de revenir, anxiété aussi et là il me dit qu'il sent que la dépression est en train de revenir... (envie d'être seul notamment et pour le reste il n'a pas vraiment de mots sur ces maux... il ne sait pas).
Je vais, avec son accord, voir s'il peut consulter au pôle anxiété (on reprend tout à la base) du centre hospitalier de Bordeaux. Je suppose que si il y a vraiment une cyclothymie, ils sauront l'orienter. Arrrg que c'est pénible! Finalement on se bat juste pour avoir un suivi et des personnes sérieuses en face de nous, c'est épuisant... (et je ne parle même pas pour mon ami qui se bat contre lui même déjà à la base! pfff).
Back to top
constance
Bipote Saphir

Offline

Joined: 29 Jan 2011
Posts: 1,064

PostPosted: Fri 6 Dec 2013 - 19:05    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

je te souhaite courage et persévérance ; c'est dommage que tu aies été sincère avec le cmp ; après 12 ans de maladie j'ai appris à dissimuler pour obtenir les meilleurs soins en tout cas ceux qui sont visiblement efficaces

en effet déontologiquement et administrativement les médecins fonctionnaires ne peuvent recevoir les patients d'un confrère dans le privé

il me semble que la solution serait de rappeler le cmp ; s'ils ont oublié son nom eh bien tu ne dis pas qu'il a psy ou tu demandes où exerce désormais le psychiatre qui est parti à la retraite : avec un coup de bol il aura ouvert un cabinet et ses connaissances vous seront très précieuse à toi et ton ami
Back to top
Ptite-lilie
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 130

PostPosted: Fri 6 Dec 2013 - 22:40    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Je n'ai pas compris constance !?
Back to top
TheValuk
Bipote Saphir

Offline

Joined: 24 Jul 2009
Posts: 1,361

PostPosted: Fri 6 Dec 2013 - 22:53    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Bonsoir,

Je ne trouve pas l'empathie et le narcissisme incompatibles, bien au contraire.

Je crois qu'éprouver de l'empathie pour les autres, dans certaines situations, c'est se projeter dans l'autre dans l'expérience commune, ou comparable.
Eprouver de l'empathie pour une personne qui nous semble un peu trop différente et éloignée de nos "valeurs", c'est chose bien plus difficile même si le concept est le même.

Il peut y avoir du narcissisme, et si c'est le cas, ce n'est pas forcément un mal en soi dans la mesure ou la personne n'est pas complètement dénuée de la capacité d'amour et de compréhension. Tout est une question de degré.

Dans un registre plus extrême, la mégalomanie procède de la même manière : se voir partout et avoir des idées de grandeurs dans une poursuite d'idéal délirant. Là aussi il peut y avoir un trop plein d'empathie.

Bonne soirée.
Back to top
épona
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 19 Sep 2013
Posts: 231

PostPosted: Sat 7 Dec 2013 - 13:31    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Bonjour TheValuck,

Tu as raison, l'individu est complexe. L'empathie n'a rien à voir avec le narcissisme mais ils peuvent coexister en chacun d'entre nous. Et ce n'est pas forcément "mal" ou pathologique. Mais il faut replacer le terme "narcissique" ici dans le contexte médical vu qu'il a été employé par un praticien dans le cadre d'un diagnostic. Dans la mesure où le praticien parle de "trouble narcissique", il ne semble plus être question des simples enjeux narcissiques non pathologiques de l'individu, ceux que nous connaissons tous ou avons connu dans nos vies ou connaîtrons un jour ou l'autre. En fait là, il n'est pas question d'hypothéquer sur ce qu'est capable fondamentalement un être mais de constater la répétition de comportements rigides, de biais. Les troubles de la personnalité puisque que c'est bien de cela qu'il s'agit ne résument pas ou n'ont pas vocation à réduire l'individu à ses troubles.

Sinon, chercher à être au centre de tout c'est de l'égocentrisme et non pas du narcissisme. Le narcissique va davantage s'occuper de l'image qu'il renvoie aux autres ou que les autres lui renvoient de lui-même mais il ne ramène pas pour autant forcément tout à lui. Ce qui est le cas de l'égocentrique, qui ne consulte ni ne prend en compte l'opinion d'autrui et recentre tout autour de lui. Il "périphérise" les autres.
Le mégalomaniaque est dans la surestimation de ses capacités et dans le désir de puissance. Il n'accorde pas d'importance, forcément, à l'image qu'il renvoie de lui-même.

Je pense qu'il ne faut pas tout confondre et savoir revenir aux définitions pures des mots sans s'égarer.

Ptite Lilie, plein de courage pour les temps à venir! Ne lâchez rien !
Je viendrai prendre de tes nouvelles et de ceux de ton compagnon :)

Bonne journée.
Epo
La mégalomanie
Back to top
TheValuk
Bipote Saphir

Offline

Joined: 24 Jul 2009
Posts: 1,361

PostPosted: Sun 8 Dec 2013 - 11:10    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Bonjour épona,

Merci pour ces précisions. C'est vrai que s'il existe des mots différents, ce n'est pas pour tout confondre, tu as bien raison de nous (me) le rappeler.

Cela dit, ce qui m'interroge ce sont les cas où ces "états d'esprit" peuvent coexister momentanément, puis que l'un ou l'autre s'atténue, disparaisse, ou autre chose.
Je pense à une crise maniaque où il y a parfois de la mégalomanie (je sais de quoi je parle). C'est pathologique mais ça disparait passé la crise. Je peux penser aussi au narcissisme. C'est à dire se préoccuper de ce que pensent les autres, etc. De manière plus ou moins envahissante. Je ne sais pas trop mais il me semble qu'une personne bipolaire rencontre presque inévitablement ces états. Sans pour autant que la liste complète des symptômes de la "déviance" soit réunie.
C'est pour ça que je fais une sorte de mélange.

Donc le psy qui a diagnostiqué une cyclothymie avec narcissisme, qu'est-ce que ça veut bien dire ? La personne a une étiquette de plus (narcissisme) ne sachant pas trop si c'est évolutif ou pas. Si ça correspond à un moment de crise, etc.

A titre d'exemple, je reviens sur mon expérience : pendant que je lui racontais ce que j'éprouvais pendant une crise que j'étais tout à fait capable d'endiguer (avec son aide bien sûr), mon psychiatre m'a dit que j'étais mégalomaniaque. Ça m'a fait un petit choc sans trop m'empêcher de vivre. Quand j'ai parlé de ces mots à mon psychothérapeute, il a nettement "tiqué" lorsqu'il a entendu qu'on me fichait cette étiquette.
Pour lui, ça semblait être totalement inutile de le dire. J'ai même bien senti que ça pouvait ralentir le processus de rétablissement à cause de la portée de ce terme de mégalomaniaque. Selon lui.

Bref, tout ça pour dire ça.
Back to top
épona
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 19 Sep 2013
Posts: 231

PostPosted: Sun 8 Dec 2013 - 13:16    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Coucou TheValuck :)

J'espère que tu vas bien !

J'ai précisé autant pour moi que pour les autres. Et je n'ai pas mis de références vu qu'il suffit d'ouvrir son dictionnaire ou son encyclopédie pour trouver les définitions des mots.

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, vraiment. Mais je pense que c'est au médecin d'être clair et de faire comprendre sans ambiguïté la distinction entre la caractérisation d'un état en période de crise ou dans une situation particulière temporaire et un comportement permanent dans l'histoire d'un individu.
Parce qu'évidemment, comme tu le dis, poser une étiquette comme ça pour en poser une n'a aucun sens. Avec le risque que l'individu s'identifie à tort à cette étiquette, de plus.
J'ose m'avancer en disant qu'un psychiatre qui te dit " vous étiez mégalomaniaque" quand tu détailles un épisode maniaque, voulait dire que tu étais mégalomaniaque pendant cet épisode en particulier. Et non pas de manière générale ou fondamentale. Après, faut s'en assurer directement avec son médecin. M'enfin quand même!

Il me semble que la compréhension de la maladie et de nos comportements , n'est pas censé engager de jugement sur la personne ni sur ce qu'est ou pas fondamentalement l'individu. Je sais qu'il y a les questions de tempérament, ou encore celles relatives à ce que d'autres appellent la caractérologie. Mais elles ne font que schématiser des comportements et une façon d'être et de réagir au monde qui ne définissent pas du tout l'individu à elles seules dans son ensemble, bien qu'elles aient aujourd'hui la prétention d'être universelles. C'est de la théorie générale, en fait. Le tout est de savoir le présenter ainsi au patient. Sans qu'il ne se sente contraint par la suite de ne plus voir que cela de lui ou de se réduire à de grandes cases diagnostiques qui n'ont pas de valeur prédictives sur le sujet, pas plus que définissantes. C'est à dire qu'elles ne préjugent en rien de qui sera et de comment deviendra l'individu dans son chemin de vie propre. Elles parlent de comportements qui se répètent et qui handicapent la personne dans sa construction. En fait, c'est comme dégager une constante qui compromet l'individu, un biais rigide dont il se sert et qui le dessert, qui ne lui permet pas de fonctionner sainement. Et donc il n'est pas question d'étiquette. Tout cela est purement pratique et opportun et non pas existentiel et définitif.

Il ne faut pas perdre de vue le pourquoi on consulte et désire se faire soigner : parce que ça va mal, parce que l'on est en souffrance. Aussi, ton médecin n'est pas là pour te dire qui tu es. Mais pour analyser correctement ce qui ne va pas et dégager des solutions pharmacologiques et thérapeutiques avec toi. Pour cela, il a besoin de méthodes. Et il y a des schématismes. Il va forcément soulever ce qui va mal. Et pas spontanément te détailler ô combien à côté de cela tu es un être riche et unique.
Je pense aussi que le patient a un travail de raisonnement et de conscience à faire sur lui-même à ce sujet là. On ne peut pas partir bille en tête chez un médecin pour se faire soigner, avec la tendance d'engager soi-même tout son être au moindre diagnostic.

C'est bien d'en parler à côté à un thérapeute ou à son médecin s'il est enclin à s'expliquer. Peut-être aussi que certains médecins manquent de pédagogie. D'où la nécessité de la dialectique, de parler, de poser des questions, de demander des éclaircissements. On ne parle pas tous spontanément le même langage qu'un médecin. Et encore moins celui d'un psychiatre!! ^^
Back to top
TheValuk
Bipote Saphir

Offline

Joined: 24 Jul 2009
Posts: 1,361

PostPosted: Sun 8 Dec 2013 - 22:08    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Je vais bien merci épona, j'espère que toi aussi.
Et que tes projets artistiques évoluent comme tu veux. ;)

J'adhère à tout ton message.
Je crois aussi que c'est très important de ne pas juger un tempérament à consonance négative (le fameux "narcissique" par exemple) car c'est évolutif, c'est une souffrance et quand on en a conscience et qu'on y travaille, on se rend compte que non, on n'est pas un être si monstrueux que ça. Que c'est compliqué et qu'on est capable d'amour, de compassion et tutti quanti.

Back to top
épona
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 19 Sep 2013
Posts: 231

PostPosted: Mon 9 Dec 2013 - 12:14    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Hello,

Contente de lire que tu es en forme :)
Les activités créatives avancent, je dessine pas mal en ce moment. Je suis désolée pour mon billet mais j'ai du demander à l'administrateur s'il était possible de le supprimer car certaines personnes de passage sur le site m'ont reconnue à cause de mes peintures ... Et j'avoue avoir été un peu embêtée. Es-tu sur une nouvelle histoire en ce moment . Ton site est enregistré dans mes favoris! ;)

Tout à fait d'accord avec toi sur la question du jugement. Normalement, je dis bien normalement, le psychiatre est là pour constater et trouver des méthodes pour s'engager vers une action de soins. Donc il ne doit pas être question de jugement! Après, les médecins sont des humains. Peut-être certains n'abordent-ils pas humainement les choses comme ils le devraient ?! Le psychiatre n'est pas forcément psychologue ...
Back to top
TheValuk
Bipote Saphir

Offline

Joined: 24 Jul 2009
Posts: 1,361

PostPosted: Mon 9 Dec 2013 - 21:55    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

J'avais cherché à continuer le fil de la discussion sur ce sujet et j'ai été surpris de ne jamais le trouver. Jusqu'à ce que je me doute de la raison, que tu confirmes.
Je le comprends tout à fait et je pense que tu as bien fait. Je préfère d'ailleurs en définitive. En dernière minute, je me suis rendu compte qu'il y avait mon nom prénom sur le blog et j'ai eu un mal fou à les dissimuler. Je n'y suis pas arrivé tout à fait. Alors c'est très bien comme ça. Cela dit, ça m'étonne quand même que quelqu'un ait réussi à t'identifier si rapidement et facilement : le monde est petit !
Je suis très flatté de faire partie de tes blog "favoris". Merci.
Pour te répondre il me manque 4 illustrations à faire et je pourrai mettre à jour mon blog. Autrement dit pas encore maintenant car je suis très occupé avec le travail et d'autres projets. Mais je ne manquerai pas de t'informer sur un fil de discussion quel qu'il soit, en post scriptum ;)


Par contre je fais un gros hors sujet car je n'ai plus grand chose à dire concernant la cyclothymie et le narcissisme !
Back to top
belvega
Bipote Emeraude

Offline

Joined: 27 Nov 2013
Posts: 70

PostPosted: Sun 29 Dec 2013 - 13:20    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Bonjour Ptite-Lilie,

Ne serait-il pas judicieux de chercher à changer de psy?
Combien de fois ce psy a-t-il vu ton compagnon avant de poser un diagnostic?

A bientôt
Back to top
blondall
Bipote Emeraude

Offline

Joined: 22 Dec 2013
Posts: 47

PostPosted: Sun 29 Dec 2013 - 23:08    Post subject: Précisions diagnostic (cyclothymique/narcissique) Reply with quote

Je dirais même le psychiatre n'est surtout pas psychologue, c'est deux identités bien distinctives... Il y a vraiment un bon suivi général par les CMP, c'est vraiment complet...
BLONDALL
Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Le forum des bipotes Forum Index ->
Questions / Réponses
-> Aide aux proches.
All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Wikipédia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | phpBB © 2001, 2005 phpBB Group