Forum d'information, de psychoéducation et d'entraide pour les personnes avec un trouble bipolaire et leurs proches.
Le forum des bipotes  Forum Index FAQ Search Register Log in

Enorme fatigue sans fin

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Le forum des bipotes Forum Index ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
Previous topic :: Next topic  
Author Message
pat-brady
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 04 Aug 2014
Posts: 226

PostPosted: Fri 20 Feb 2015 - 13:16    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Bonjour à toutes et tous;

Nombreux sont ceux et celles qui me connaissent par mes passages au café, et m'en remercient aussi , là où en retour , pleine de reconnaissance à leurs égards, c'est bien moi qui vous dis merci du fond du coeur.

Ce matin cependant, je me décide à intervenir dans cette autre rubrique afin de vous exposer mes soucis liés à une fatigue intense depuis mai 2014 et qui avec plus ou moins d'aléas ne m'a jamais vraiment quittée , au point même parfois d'invalider mes journées entières.

Mon traitement depuis 5 ans est de 3 dépakote 250 par jour et depuis mai d'1/2 paroxétine en plus.

Après avoir eu du mal à m'habituer à ce dernier, les effets secondaires du début ont disparu mais la fatigue est tout de même restée.

Il faut reconnaître qu'entre août et novembre j'ai accompagné mon père en fin de vie dû à un cancer généralisé, avec ce que cela comporte d'acceptation, importante pour lui et moi, mais oh combien dévastatrice en sous-cutané.

Mon père s'est éteint le 28 novembre il avait 88 ans et mon papa de coeur âgé de 90 ans s'est éteint à son tour dans mes bras le 30 du même mois.

Deux décès à 2 jours d'intervalles et deux sépultures coup sur coup.

Je me doute bien que cela suffit à expliquer mon énorme fatigue sans fin, mais vous lisant régulièrement, je sais que certains d'entre vous subissent ces états physiques où même le basique d'un chez-soi est un désastre à assumer.

Je passe donc moins au café là où je l'aime pourtant toujours autant , et m'en excuse donc auprès de vous chers bipotes, car même écrire m'est certains jours hyper usant.

Merci d'être là, faites attention à vous et sachez qu'un clavier ne résume jamais entièrement toutes mes sincères pensées.

Merci pour votre lecture et permettez que je vous embrasse tous amicalement.
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 20 Feb 2015 - 13:16    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
fontaine
Bipote Diamant

Offline

Joined: 03 Mar 2008
Posts: 2,386

PostPosted: Fri 20 Feb 2015 - 16:34    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Je suis souvent fatiguée, depuis long... longtemps
je ne cherche plus à comprendre
là je sors juste d'un sevrage donc je suis encore plus a coté de mes pompes
je vais de pose en pose, un peu de thé par ci, par là.
j'ai l'habitude de me considérer comme une vieille anglaise, coté automobile, grosse, bourgeoise, et terriblement dépassée et couteuse.
sinon j'ai passé du temps à peindre sur des photos d'escargots en clinique (entre autre model)
de clinique en clinique, oui il y a quelque chose de déglingué, mais j'ai la chance de pas avoir trop d'embêtement matériel.
je suis devenue un peu comme mes chats, assiettes ok, coussin ok, chauffage ok, un peu de caresses, je peux attaquer la journée à la verticale ou à l'horizontale.
c'est clair, je ne suis pas une sprinteuse...
bonne journée
Back to top
emma16
Bipote Saphir

Offline

Joined: 17 Jan 2012
Posts: 517

PostPosted: Fri 20 Feb 2015 - 23:33    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

bonsoir pat brady,
contente de te lire pour pouvoir te soutenir et te dire que je pense souvent à toi. plus de café pour moi non plus, fatiguée, fatiguee, mais ce soir hypomanie et nuit blanche au programme, je ne supporte plus moi qui aimait tant ces moments de pêche. mais je ne suis pas là pour parler de moi. je pense que les périodes douloureuses et fatigantes tant physiquement que psychiquement ne sont pas étrangères à ta fatigue actuelle. faire le deuil est pour mois quelque chose d'impossible, la manque me ronge, ne plus donner, ne plus recevoir d'un être aimé , me grève chaque fois un peu plus. peut être la période hivernale, tristounette malgré les belles journées que nous avons eu, joue t elle sur notre humeur ?
je me demande aussi pour être plutôt déprime et down depuis deux ans maintenant, si finalement mes ttt. n'y sont pas pour quelque chose? attention pas question d'y toucher sans en parler à mon psy mais je pense que je vais le faire qd je le verrai en mai. on parle souvent de symptômes résiduels de la dépression, c'est très handicapant je trouve, l'impression de ne pas être vraiment soit même, de se voir ramollie, tétanisée à l'idée de l'ampleur de la tâche, vivre. plus les difficultés de concentration et de mémorisation qui vont avec, un vrai boulet.
j'ai envie de me reposer et de me réveiller en forme et de bonne humeur. je te le souhaite sincèrement.
bon courage pat brady et tout plein de pensées positives.
Emma
Back to top
feuilledarbre
Bipote Diamant

Offline

Joined: 16 Oct 2008
Posts: 2,024

PostPosted: Sat 21 Feb 2015 - 02:21    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Bonjour Pat..

Moi aussi je suppose que ces événements extérieurs douloureux qui sont venus assombrir ta vie expliquent en grande partie ta fatigue, et je trouve que c'est bien compréhensible.

Mais dans tes écrits on sent chez toi une force, une grande générosité, une soif d'idéal et surtout l'amour de la vie, donc je suis sûre que tu vas remonter la pente et que ce n'est une question de temps. Il y a des morceaux de vie très "lourds" à digérer, il faut se laisser le temps nécessaire et humain pour le faire.

Est-ce aggravé ou non par le Dépakote ? Franchement je ne sais pas. Moi je suis à 500 mg/jour et j'ai l'impression d'être plus "fatigable " qu'avant le diagnostic. Mais je ne saurais dire si c'est parce que je fais plus attention à moi qu'avant ou pas.
C'est certainement un côté désagréable de la pathologie même stabilisée, de devoir être en permanence à l'écoute des signaux de fatigue ou de surchauffe de son esprit et de son organisme.
Parfois même, au delà de la fatigue physique s'installe chez moi une grande lassitude "morale" , causée par cette vie routinière que je m'impose pour préserver ma stabilité, mais qu'il m'arrive parfois de ne plus supporter. Je ne sais pas si c'est ton cas ?
Me concernant , comme j'ai un fond rebelle, je m'accorde de toutes petites transgressions comme ce soir : me coucher un peu plus tard que d'habitude ..
Et ainsi, j'ai le sentiment d'exister et d'être le seul maître à bord. De tout petits plaisirs qui ne font de mal à personne :-)

Et toi, comment qualifierais-tu ta fatigue : physique (ex: envie de dormir ?) ou morale (lassitude ?)

Bon courage chère Pat-Brady
Back to top
Mamounette
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 15 Oct 2013
Posts: 320

PostPosted: Sat 21 Feb 2015 - 06:51    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Bonjour Pat,

Pas grand chose à rajouter, tu as toute ma tendresse, prends bien soin de toi et écoute ton corps
Je t'embrasse
Back to top
pat-brady
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 04 Aug 2014
Posts: 226

PostPosted: Sat 21 Feb 2015 - 08:34    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Bonjour mes amis(es), merci de vos encouragements, merci tout simplement d'être présents(es) sur un tel forum où je me sens comprise et ce par juste quelques mots......

Pour te répondre Feuilledarbre, ma fatigue semble physique car je passerais mes journées à dormir s'il ne tenait qu'à moi; mais sachant que le psychique et le physique sont extrêmement liés, et bien que mon morale ne semble pas super négatif comme ce pu être le cas à d'autres époques antérieures, je sais que les épreuves encore récentes suffisent en elles mêmes à ma réalité du moment.

Aussi, j'essaie au maximum de prendre le temps pour écouter les souhaits de mon corps, ne sors donc pas si le replis fait de calme et lenteur d'actes me permet d'avoir la modeste satisfaction des tâches minimales effectuées.

Puisque j'adore les animaux, ayant quelques poules et lapins, je me dois de veiller à leur bien-être quotidien.

Roméo, très diminué, semble aussi interférer sur mon tonus, car comme peut-être une simple coïncidence, mais j'ai ressentis le déclin en avril mai dans la période où avec ma vétérinaire il était question d'euthanasie.

Je suis donc entourée d'un chat Roméo qui demande chaque jours des soins et depuis le 10 janvier d'un chien Néron, un charmant boxer de 7ans 1/2, que mon mari souhaitait recueillir afin de lui épargner la SPA.

Aussi , et comme me disent souvent mes amies, _ " tu ne vois pas tout ce que déjà tu fais?"

Alors certes, je me range de cette avis, accepte aussi l'évidence d'une maladie et de ses traitements liés, avec malgré tout par période l'impression d'un tunnel sans fin où la mollesse est la principale habitante.

Ces lignes alors, partageant avec vous ces réalités que nous traversons toutes et tous, écrivant, comme en quête d'un réconfort que l'on ne se sent mériter mais qui telle une flamme de chaleurs intérieures, nous éclaire, réchauffe, réconforte et apaise.

Merci donc, une fois encore pour vos mots adressés et puissiez-vous passer un très agréable samedi.

Je vous embrasse.
Back to top
emma16
Bipote Saphir

Offline

Joined: 17 Jan 2012
Posts: 517

PostPosted: Sat 21 Feb 2015 - 09:00    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

bonjour par brady,
juste qq chose a rajouter. mon infirmier psy me bouste (ou me ralentie) en me rappelant sûil faut aller a l'nvontre de ce qui nous tient. qd tu n'a envie de rien , identifier ce qui te profite du plaisir habituellement, te souvenir de cette émotion et passer la première, ça c'est le plus difficile.?mais je vois qu'avec tous te compagnons tu est bien entourée, prit verre trop parfois ?
repose toi bien en ce samedi précieux ( je suis en vacance) et laisse toi un peu porte essaye aussi de te fait un petit plaisir (coiffeur, esthéticienne et plein d'autres idées qui pourraient te remonter le moral€
je pense bien à toi

emma
Back to top
pat-brady
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 04 Aug 2014
Posts: 226

PostPosted: Sat 21 Feb 2015 - 11:36    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Merci beaucoup Emma et à mon tour de te souhaiter de bonnes vacances.
Back to top
updown
Bipote Saphir

Offline

Joined: 26 Feb 2014
Posts: 692

PostPosted: Sat 21 Feb 2015 - 11:40    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Chère Pat Brady,

Ayant un petit moral en ce moment je ne saurai trouver les mots apaisants, toutefois je tenais à te faire part de mon soutien et de mon affection.

Je t'envoie une vague de douceurs , prends soin de toi.

Amicalement

Updown
Back to top
pat-brady
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 04 Aug 2014
Posts: 226

PostPosted: Sun 22 Feb 2015 - 11:31    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Bonjour mes amis(es) et merci Updown pour cette vague de douceur sur laquelle je vais me laisser voguer, à mon tour de t'envoyer mon amitié et mes égales pensées afin que ton moral suive le chemin du printemps.

Je vous embrasse.
Back to top
feuilledarbre
Bipote Diamant

Offline

Joined: 16 Oct 2008
Posts: 2,024

PostPosted: Sun 22 Feb 2015 - 14:08    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Hello Pat

Je te poste l'extrait d'un article que je trouve pas mal, et te remercie d'avoir lancé ce sujet très intéressant.

http://www.psychologies.com/Bien-etre/Sommeil/Fatigue/Articles-et-Dossiers/La-fatigue-ca-commence-dans-la-tete/4

Comment lutter contre la fatigue avant qu’elle ne devienne un symptôme de dépression ?

L’un des bons moyens est de se fatiguer différemment : contre la fatigue physique, rien de tel qu’une fatigue intellectuelle, et vice-versa. Le sport sécrète des endorphines et des sérotonines, deux neurotransmetteurs qui sont en chute libre quand on se sent épuisé. Et une heure de lecture éloigne la fatigue physique. 

Bien entendu, la fatigue psychologique, comme tout symptôme dépressif, peut être soulagée par des antidépresseurs ou des anxiolytiques. Lorsqu’elle est chronique, elle peut également être calmée par une thérapie comportementale. 

Dans un premier temps, on apprend à ne plus avoir peur de la sensation de fatigue. Puis on en analyse les significations profondes : lassitude, ennui, désintérêt, stress ? Ensuite, on travaille le ressenti : cette culpabilité à l’idée de se détendre, si bien inculquée par nos parents : « Tu es sûr que tu n’as vraiment rien à faire ? » ; nos craintes hypocondriaques : « Je suis fatigué, je dois couver un cancer » ; l’agressivité contre nous-même : « Je n’y arrive pas, je suis vraiment nul »… Après cette recherche consciente et inconsciente, on saura peut-être faire des choix, réduire nos activités superflues, nous réconcilier avec le repos. Bref, réapprendre à vivre. 


Je me sens très concernée par 2 idées de cet article :
- le ressenti de culpabilité à l'idée de ne rien faire, alors qu'en fait c'est une marque de respect pour soi-même et ses limites
- et l'idée de se "fatiguer différemment" : lorsqu'on gamberge trop ou qu'on rumine, une heure de marche au grand air ou de natation, ça a fait ses preuves.

Dans un autre ordre d'idées, je crois aussi beaucoup à la nécessité de la lumière (je passe tous les hivers depuis 5 ans avec 30 mn/jour de luminothérapie pour tenir le coup) ainsi que des cures de vitamines (vive les clémentines !) et de magnésium (vive le chocolat noir !) pour ré-équilibrer mon alimentation pas toujours top.

Enfin, dans mon arsenal de lutte anti-fatigue j'ai découvert grâce au Forum la méditation de pleine conscience, qui m'est extrêmement bénéfique tant en Up qu'en Down : ça constitue pour moi un un vrai ressourcement, qui me permet de me reconnecter avec mon corps,de me "dé-polluer l'esprit" en quelque sorte.

Je suis très intéressée par les trucs& astuces des Bipotes pour lutter contre la fatigue, et j'espère que ton post va être alimenté par de nombreux témoignages, qui contribueront à t'aider toi mais aussi nous tous.

Bon courage
Feuilledarbre
Back to top
pat-brady
Bipote Turquoise

Offline

Joined: 04 Aug 2014
Posts: 226

PostPosted: Mon 23 Feb 2015 - 15:08    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Merci beaucoup pour ton implication Feuilledarbre, à ta lecture, je te sens détenir de précieuses clés telles la luminosité ou les apports en vitamines et magnésium, mais je sais aussi qu'il faut aussi parvenir à dédramatiser en nous même le fait que parfois on ne puisse répondre présent même face au quotidien. Plus facile à dire qu'à faire, quand on voudrait être à la hauteur....
Et bien sur j'espère moi aussi que de nombreux bipotes échangeront ici sur ce problème très invalidant.
Bonne journée de lundi,
Je t'embrasse
Patricia
Back to top
Marianne2
Bipote Emeraude

Offline

Joined: 02 Feb 2015
Posts: 16

PostPosted: Mon 23 Feb 2015 - 22:57    Post subject: Enorme fatigue sans fin Reply with quote

Bonsoir à toutes et tous, et un vent de réconfort pour ceux qui en ont besoin ...

La luminothérapie m'aide énormément. J'ai commencé par des séances de "lumière forte", en journée, et puis j'ai découvert "l'autre" luminothérapie : depuis 2 ans j'ai un réveil qui allume et éteint progressivement une lampe. On règle comme on veut la durée de la montée / descente d'intensité . Je peux ainsi dormir dans le noir, et à 7h30 j'ai mon lever de soleil personnel ... je me réveille (parfois pas), ou me rendort si besoin ... ça rythme en douceur les débuts de journée. C'est hyper précieux et important pour mon rythme intérieur. j'adore aussi me coucher avec mon "coucher de soleil", c'est très apaisant cette lumière qui s'éteint tout doucement....
Je ne pourrais plus m'en passer, ce type de luminothérapie "parle" au cerveau reptilien, ça respecte les transitions naturelles jour/nuit, je n'ai plus les angoisses du soir avec ça.
Il en existe de nombreux modèles, ça vaut le coup de se renseigner avant achat (le mien se branche sur une lampe indépendante, comme cela on peut choisir le type de lampe et ampoules, il fait aussi mp3, je mettais des sons de la nature, vague ou ruisseau ou oiseaux, mais finalement c'est le son qui me reveillait , je le mets maintenant en silencieux).
Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Le forum des bipotes Forum Index ->
Questions / Réponses
-> Entraide et soutien...
All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Wikipédia | Psychomedia | Troubles-bipolaires.com | phpBB © 2001, 2005 phpBB Group